Le gouverneur Claude Nyamugabo s'adresse aux enseignants qui ont manifesté après avoir décrété une grève de trois jours pour protester contre l'insécurité

Le gouverneur du Sud-Kivu, Claude Nyamugabo, a reçu, ce jeudi 11 octobre 2018, devant son cabinet de travail, la centaine d’enseignants qui ont manifesté pour protester contre l’insécurité à Bukavu et sur l’ensemble de la province.

Nyamugabo a promis de trouver solution dans “un bref délai” notamment aux attaques des bandits armés contres les écoles dans sa juridiction.

"Je viens d'écouter votre doléance, je note qu'il y a des problèmes à compétence de la province et des problèmes qui relèvent du ministère national. Pour les problèmes du niveau provincial, nous allons les examiner trop rapidement et vous répondre dans un bref délai parce qu'il y a des choses qu'on peut arranger rapidement. Pour ce qui relève du niveau, je vais faire rapport pour que les solutions à votre problèmes soient trouvées", a dit le gouverneur Nyamugo aux enseignants.  

Dans leur mémorandum à l’autorité provinciale du Sud-Kivu, les professionnels de la craie ont aussi évoqué d'autres questions telles que la spoliation des parcelles des écoles et l'accès des enseignants à la Mutuelle de santé.

La Synergie des syndicats des enseignants du Sud-Kivu a décrété une grève de trois jours dans toutes les écoles de Bukavu. Ce jeudi, les élèves des écoles catholiques, protestantes et publiques ont été renvoyés à la maison.

Justin Mwamba

 

Catégorie