Catégorie
beni

La police a dispersé, ce mercredi 26 septembre 2018, une cérémonie de requiem organisée par des étudiants de la ville de Beni en mémoire des victimes des tueries attribuées aux présumés combattants ADF.

Bougies en main, les étudiants étaient rassemblés au rond-point du 30 Juin, sur le boulevard Nyamwisi, pour honorer les victimes. Quelques-un ont été blessés lors de l’intervention des forces de l’ordre, affirment les organisateurs.

"La police a réagi avec brutalité pour réprimer notre manifestation.Six personnes ont été blessées. Quelques manifestants interpellés ont été relâchés à l'arrivée du convoi du gouverneur à Beni", a déclaré à ACTUALITÉ. CD, Clovis Mutsuva, président du collège des étudiants de Beni, qui précise que les blessés sont admis à l'hôpital général de référence de Beni.

Le commandant de la police explique que la manifestation n’était pas autorisée.

"Lorsqu’une manifestation n’est pas autorisée, on disperse les manifestants. On ne peut pas s’improviser pour organiser un deuil", a dit le colonel Safari Kazingufu, chef de la police ville de Beni.

Un enseignant et une étudiante ont été tués dans l’attaque le week-end dernier à Beni. Attaque dont le bilan est estimé, par la société civile, à 24 morts alors que les autorités parlent de 18 personnes tuées dont 4 militaires.

Yassin Kombi

 

 

 

Vidéo