sharp

A la une ce matin, le procès sur l’assassinat de Michael Sharp et Zaida Catalan, en mars 2017. Ce jeudi 13 septembre, Jean Bosco Mukanda, présenté par le parquet militaire de Kananga comme le principal témoin jusqu'à son arrestation, il y a peu, a cité les noms des personnes avec lesquelles il entretenait des relations avant et après le meurtre de deux experts de l'ONU.

REVUE DE PRESSE

RFI rapporte qu’au « cours de l’audience de ce jeudi, qui a duré six heures, Jean-Bosco Mukanda, a été moins bavard que d’habitude. Il n’a fait que répondre aux questions qui lui étaient adressées ». La radio ajoute que Jean-Bosco Mukanda a également reconnu avoir échangé avant et après l’assassinat des experts de l’ONU avec certains hauts gradés de l’armée et aussi avec des personnalités civiles. « Il a communiqué leurs noms par écrit à la Cour, mais ils n’ont pas été révélés à l’audience ».

7SUR7.CD expliqu’au cours de sa comparution, Mukanda affirme aussi disposer d’un réseau d’informateurs dans la zone où les assassinats ont eu lieu. Ainsi, il avait des informations sur l’enlèvement des experts de l’ONU et de leurs accompagnateurs minute après minute.

Radio Okapi note qu’u cours de la dernière partie de l’audience, la défense et le ministère public ont longuement débattu sur des questions de procédures judiciaires. « Les avocats de la défense ont également acculé le ministère public sur les accusations portées contre leurs clients. Les avocats de Bula Bula et Vincent Manga ont notamment insisté pour que le ministère public précise le degré de participation de leurs clients au meurtre ainsi que les preuves des accusations.  Le ministère public a répondu qu’il apporterait toutes ces précisions lors de plaidoiries et du réquisitoire. Une réponse contestée par la défense. »

Suspendu depuis le 17 octobre dernier, le procès de l’assassinat des experts de l’ONU et de leurs accompagnateurs congolais avait repris lundi 27 août devant le tribunal militaire garnison de Kananga. La prochaine audience est fixée au lundi 17 septembre 2018.

Catégorie