RDC: victime de tentatives de spoliation de ses actifs fonciers , le Groupe TEXAF appelle les autorités à empêcher le Secrétaire général à l'Urbanisme de s'ingérer dans les procédures en justice
Samedi 13 août 2022 - 08:49
Illustration
Photo de la Conférence de Presse des Avocats du Groupe TEXAF

Le Groupe TEXAF est victime des tentatives de spoliation de ses actifs fonciers depuis plusieurs jours à Kinshasa.

Pour être remis dans ses droits, le Groupe a effectué d'abord le recours administratif auprès du ministre de l'Urbanisme et Habitat pour demander à son Secrétaire général de surseoir le processus de tentatives de spoliation des ses actifs fonciers avant d'initier des actions en justice.

"Un recours gracieux a été introduit auprès du Ministre d'Etat pour obtenir annulation de cet arrêté qui porte en effet sur la désaffectation de la Baie de Ngaliema pour la simple raison que cette portion de terre a été déjà désaffectée par ministériel n° 010 du 20/07/2017 ayant permis la création de la parcelle cadastrée sous n° 41072 couverte par un titre émis par en faveur d'UTEXAFRICA", a déclaré l'avocat du Groupe TEXAF en conférence de presse ce vendredi à Kinshasa.

En effet, un engin de chantier a détruit le 27 juillet dernier une partie du mur de la concession UTEXAFRICA  située sur la Baie Ngaliema au bord du fleuve Gombe. Les auteurs de cet actes disent agir sur base d'un ordre de mission signé le 15 juillet par le Secrétaire général à l'Urbanisme.

Le secrétaire à l'urbanisme n'est pas à sa première tentative de spoliation de spoliation des actifs financiers du Groupe TEXAF à Kinshasa. Il avait utilisé le même procédé pour tenter de spolier la concession de IMMOTEX à CPA-Kinsuka.

Pour cela, le Groupe TEXAF Afrique demandé aux autorités congolaises de:

  • Instruire le Secrétaire Général du Ministère de l'Urbanisme & Habitat et des fonctionnaires de ce Ministère de s'abstenir de toute ingérence dans le déroulement de procédures en justice en cours sur la Baie de Ngaliema,
  • Empêcher les fonctionnaires inciviques de poursuivre les travaux de mesurage et de morcellement sur les terrains de la concession UTEXAFRICA, travaux qui sont de nature à provoquer des incidents graves sur ce Site,
  • Veiller à éviter toute interférence dans le déroulement des procédures en justice qui sont en cours afin de rétablir le groupe TEXAF dans ses pleins droits, tant sur son site UTEXAFRICA/Baie de Ngaliema que sur son site IMMOTEX/CPA à Kinsuka.

Lire aussi: RDC: le Groupe TEXAF dénonce plusieurs tentatives de spoliation de ses actifs fonciers à Kinshasa

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une