Breaking news

RDC-Sankuru : plus de 9.200 cas de rougeole confirmés depuis le début de l’année
Jeudi 5 mai 2022 - 15:22
Illustration. Un enfant en train de se faire vacciné/Ph. droits tiers

Le médecin chef de division provinciale de santé dans le Sankuru, le Dr Alengo Aimé, a déclaré à ACTUALITE.CD que la situation épidémiologique au sein de sa province est dominée, du point de vue morbidité et mortalité, par le Paludisme, tandis que sur l’aspect létalité, c’est la rougeole qui domine.

Selon lui, plus de 9257 cas de rougeole sont notifiés depuis la semaine première à la 17ème, soit du 1er janvier au 1er mai en cours, et 5 zones de santé sont concernées.

« Sur le plan de la morbidité et mortalité, la situation épidémiologique est dominée par le Paludisme et la fièvre typhoïde. Mais sur le plan de la létalité, c’est la rougeole qui domine, dans 5 zones de santé confirmées. La zone de santé de Katako, où nous venons de riposter avec l’appui de Médecins Sans Frontières. On a vacciné la tranche d’âge de 6 mois à 9 ans, et nous avons rendu disponible les kits pour la prise en charge de cas bénins, avec une consultation gratuite. La zone de santé de Bikongo, où nous sommes dans une mission d’investigation, mais il y a déjà une riposte médicale. On a rendu disponibles les kits de prise en charge de cas de rougeole dans les structures. Il y a aussi la zone de santé de Tshumbe, la zone de santé de Nyinga et la zone de santé de Zangakete », a dit le Dr Alengo.

Et de poursuivre : 

« Les cas de rougeole sont notifiés depuis la première jusqu’à la 17ème semaine épidémiologique (de janvier à mai 2022) ; la province a enregistré 9.257 cas. Il y a d’autres zones de santé qui font de cas suspects de rougeole, mais ils ne sont pas encore confirmés par l’INRB ». 

Le médecin chef de la division provinciale de santé au Sankuru informe que la province se prépare à vacciner, dès la semaine prochaine, la tranche d’âge de plus de 18 ans contre la Covid-19, 128.000 personnes sont attendues dans 258 sites soutenus par les partenaires OMS et UNICEF. La semaine d’après, ça sera le tour de la vaccination de la tranche d’âge de moins de 5 ans contre la Poliomyélite.

Thérèse Ntumba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une