IXèmes jeux de la francophonie : signature de l’avenant confirmant l'événement du 28 juillet au 6 août 2023
Jeudi 5 mai 2022 - 16:45
Isidore Kwandja, Didier Mazenga et Geoffroi Monpetit
Geoffroi Monpetit, Didier Mazenga et Isidore Kwandja

Le comité international de la Francophonie et le gouvernement congolais représenté par le ministre de l'Intégration régionale ont signé, ce jeudi 5 mai, un avenant du cahier des charges de l’organisation des IXèmes jeux de la francophonie à Kinshasa. Dans ce document amendé, la période du 28 juillet au 6 août 2023 a été retenue pour le déroulement de cet évènement.

Le ministre Didier Mazenga rassure que le pays ne manquera pas de concrétiser cette nouvelle occasion. Il a affirmé que 30 millions USD ont été mis à la disposition du comité organisateur sur les 40 millions du premier budget avant le réajustement.

« Dans le souci de bien organiser cette grande manifestation sportive, culturelle et francophone, nous nous sommes vus dans l’obligation de bien réajuster les choses en tenant compte des réalités du moment. Le sens qu’il faut donner à cette cérémonie de signature de l’avenant du cahier des charges. La RDC réitère sa ferme volonté exprimée par le président de la République en invitant les uns et les autres au travail pour la bonne tenue des IXèmes jeux de la francophonie à Kinshasa », a-t-il affirmé.

L’administrateur de l’organisation internationale de la francophonie, Geoffroi Monpetit, qui a signé au nom de l’OIF, a vanté les mérites de Kinshasa pour l’organisation de la grande fête du monde francophone.

« C’est une victoire pour la RDC et toute la famille francophone de pouvoir signer cet avenant aujourd’hui pour concrétiser les dates de la IXème édition des jeux. Nous sommes ici dans une grande ville francophone. Kinshasa sera la capitale de la francophonie, placée sous le signe de la jeunesse, de l’excellence sportive et artistique dans la célébration de la diversité. Je sais que Kinshasa qui est une ville bouillonnante, créative, cette édition sera spéciale, j’attends déjà le son de la rumba congolaise en dessus de la capitale l’année prochaine. Les attentes sont élevées, les défis sont énormes, mais Kinshasa a la ferme volonté de léguer au peuple congolais un héritage en matière d’organisation d'événement de grande envergure, une série d’infrastructures sportives et culturelles à la RDC », a déclaré le numéro 2 de la francophonie.

Isidore Kwandja Ngembo, directeur national des IXèmes jeux a expliqué le contexte de la signature de cet avenant.

« En raison des retards constatés dans les préparatifs des jeux, la francophonie a dû prendre la décision du report. Etant donné que les autorités compétentes de la République ont fait part de leur volonté de procéder au changement de différents sites d'hébergement, sportifs et culturels devant accueillir les IXèmes jeux de la francophonie, dans l’intention de faire mieux et de consolider l’héritage des jeux, il a paru important de redéfinir les échéances prévues par le cahier de charge des jeux, le budget prévisionnel ainsi que les sites à travers un autre avenant », a-t-il expliqué.

Les jeux de la francophonie ont été attribués à la RDC le 2 juillet 2019 lors de la 108ème session du conseil permanent de la francophonie. Prévus en 2021, ils ont été reportés d’abord du 21 au 28 août 2022 suite à la pandémie de Covid-19 avant cette seconde chance.

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une