RDC: Facebook supprime une soixantaine de pages et plus de 20 comptes Instagram accusés de manipuler négativement « le débat public »
ACTUALITE.CD

66 comptes, 63 pages et 5 groupes ont été supprimés de Facebook. 25 comptes Instagram ont également été désactivés. Il s’agit, selon Facebook, des comptes et pages faisant partie des réseaux organisés caractérisés par « un effort coordonné visant à manipuler le débat public dans un but stratégique et qui intègre des faux comptes au cœur de l'opération ». 

« Nous nous efforçons de mettre fin à deux types d’activités : les comportements inauthentiques coordonnés dans le cadre de campagnes nationales non gouvernementales et les comportements inauthentiques coordonnés au nom d'un acteur étranger ou gouvernemental », explique le réseau social.

Et d’ajouter:

« Lorsque nous découvrons des campagnes nationales et non gouvernementales comprenant des groupes de comptes et des pages qui cherchent à induire les gens en erreur sur leur identité et leurs activités tout en s'appuyant sur de faux comptes, nous retirons les comptes, pages et groupes non authentiques et authentiques directement impliqués dans cette activité ».

Particulièrement pour la RDC, le réseau démantelé se concentrait sur un public national. 

« Nous avons identifié l'étendue de cette activité après avoir étudié les informations que nous ont communiquées les chercheurs du Atlantic Council’s Digital Forensics Research Lab. Notre évaluation a également bénéficié de rapports publics établis par des organismes indépendants dans le cadre de notre programme de vérification des faits par des tiers (fact-checking). Notre enquête a établi un lien entre cette activité et la Force des Patriotes, un parti politique en RDC », dit la société dans son rapport de mois juillet.

Selon Facebook, les personnes à l'origine de cette activité ont utilisé des comptes en double et de faux profils pour créer des personnages fictifs, publier dans des groupes (...) se faisant passer pour des entités indépendantes d'actualités et de vérification des faits. Ils se sont également fait passer pour des candidats politiques et de l'opposition et ont republié leur contenu exact, susceptible de créer un public. 

« Certaines de ces pages semblent avoir été achetées et avoir subi d'importants changements de nom au fil du temps. Les administrateurs des pages et les propriétaires de comptes publiaient principalement en français des informations sur l'actualité et l'actualité, y compris la politique, sur l'Union pour la démocratie et le progrès social, les responsables gouvernementaux, les candidats politiques, les critiques de l'opposition et du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie », explique Facebook. 

Et de continuer:

« Plus récemment, ils ont publié des articles sur la pandémie de coronavirus, en l'utilisant pour se constituer un public avant de passer à des thèmes politiques ». 

Selon les données fournies par Facebook, environ 29 000 $ ont été dépensées pour les publicités sur Facebook et Instagram pour alimenter ces réseaux.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une