RDC-ESU : dénonçant le manque de volonté politique du gouvernement, les professeurs des universités et instituts supérieurs de nouveau en grève
Vendredi 23 septembre 2022 - 14:30
Les professeurs émérites lors de la cérémonie de remise des véhicules
Les professeurs émérites lors de la cérémonie de remise des véhicules

Le Réseau des associations des professeurs des universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUCO) annonce l'arrêt de toutes les activités scientifiques et académiques dans tous les établissements publics de l'enseignement supérieur et universitaire sur toute l'étendue de la République démocratique du Congo.

Cette annonce a été faite à travers une déclaration officielle publiée ce jeudi 22 septembre à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire.  Cette décision, à en croire les professeurs, fait suite au « manque de volonté politique manifesté par certains membres du Gouvernement ». Le RAPUCO déclare avoir épuisé toutes les voies légales de recours et demande à tous les professeurs de la RDC de se plier à ce mot d'ordre.

« Les professeurs de la RDC, qui ont épuisé toutes leurs doses de patience, en dépit de tout le ridicule que leur ont fait subir certains acteurs clés du Gouvernement de la République, sont appelés à respecter ce mot d'ordre », lit-on dans cette déclaration signée à la fois par le coordonnateur et le secrétaire générale de cette structure respectivement les professeurs Rodolphe Iyolo et Jean-Marie Vianney Longonya.

Le Rapuco évoque notamment l'accord de Bibwa dont les engagements n'ont toujours pas été respectés. Il rappelle qu'au cours de la soixante-sixième réunion du conseil des ministres, le gouvernement a bel et bien pris acte du rapport des travaux de la commission paritaire gouvernement-Ban syndical de l'Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), et de l'évaluation de la mise en œuvre des Accords Bibwa/N’sele. Ce sont plusieurs dossiers en attente dont le RAPUCO dénonce l'indifférence, la légèreté et la banalisation dans le processus de traitement.

A quelques mois de la clôture de l’année académique 2021-2022, cette nouvelle grève va sans doute encore perturber le calendrier académique. De son côté, le RAPUCO informe que la reprise des activités sera conditionnée par la mise en œuvre des projets évoqués lors du conseil des ministres ainsi que ceux liés à l'accord de Bibwa/Nsele.

Patricia CIKOMOLA, stagiaire UCC

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une