RDC/Entrepreneuriat : le FOGEC reçoit la première cohorte de 10 MPMEs bénéficiaires du financement
Jeudi 22 septembre 2022 - 11:29
Photo FOGEC
Photo FOGEC

Brand content

Le Fonds de Garantie de l’Entrepreneuriat au Congo (FOGEC) par le truchement de son Directeur Général, Monsieur Laurent Munzemba Kompa, sa Directrice Générale Adjoint, Madame Hélène Gakuru Bukara ainsi que son administrateur, Monsieur Sami Fataki Patrick, a reçu, ce mercredi 21 septembre 2022, la première cohorte d’entrepreneurs bénéficiaires du financement.

Il a été question au cours de cette rencontre d’échanger sur le bienfondé du FOGEC, mais surtout sur la procédure de réception dudit financement. C’est  dans le souci de réaliser la vision du chef de l’État de faire des millionnaires congolais, que le FOGEC s’est employé à subventionner ces entrepreneurs conformément à ses missions connexes dans un premier temps.

A

Intervenant lors de ces assises, le Directeur Général du FOGEC, Monsieur Laurent Munzemba Kompa a rappelé la mission principale du FOGEC à savoir : garantir les financements des MPME (micro, petites et moyennes entreprises) notamment  à travers  l’IFS et le financement par les banques (pour les PME déjà bancarisées).

Le patron du FOGEC a également rappelé les missions connexes de sa structure, à savoir, développer les mécanismes innovants de financement des entrepreneurs, octroyer le financement participatif avec ou sans contrepartie, avec ou sans intérêt, accorder le subventionnement, participer à la mise à disposition des fonds d’amorçage et des prêts d’honneur au profit principalement des femmes et des jeunes.

« Vous, vous êtes le premier groupe, vous êtes notre genèse, notre commencement. Vous entrerez dans l’histoire, vous serez les premiers bénéficiaires du financement de FOGEC. (...) Vous êtes un groupe de 10 établissements que nous avons sélectionnés, c’est pour commencer. On sait qu’on en aura beaucoup, ce n’est pas la dernière fois. Donc, notre objectif à nous, c’est d’aider les débutants, les petites entités que vous êtes à commencer. (...) », s’est adressé Monsieur Munzemba aux entrepreneurs.

Ce premier groupe sélectionné est constitué de 10 MPMEs dont 6 sont gérées par des femmes et 4 par des hommes. Parmi elles, 8 œuvrent dans le secteur de l’agro-industrie et 2 dans le service. 100% sont formalisées et 82% ont un en besoin d’équipement et 18% en fonds déroulement. Toutes ces sociétés ont déjà  leurs documents, c’est-à-dire qu’elles sont déjà reconnues par l’État.

A

Il sied  de noter que la sélection a été effectuée par une équipe d’analystes de projets qui, après examen, a eu à visiter les différentes MPMEs afin de s’assurer et de s’imprégner de leur travail.

« La plupart des premiers projets que nous avons retenus bénéficieront des fonds d’amorçage. (...) Parmi vous, il n’y en pas beaucoup qui ont déjà une certaine surface financière, qui ont déjà une situation qui leur permet d’aller directement vers les banques. Donc, c’est vraiment la mission sociale de l’État d’aider les entrepreneurs, de ne pas aider seulement ceux qui ont de l’argent. L’État doit aussi  toucher ceux qui n’ont rien et les aider à se relever. C’est ce que nous sommes en train de faire. Et pour nous FOGEC, c’est notre mission de commencer par ça, de relever même ceux qui sont encore en bas, les aider à grandir », a renchéri le patron du FOGEC.

Le financement qu’octroie le FOGEC étant remboursable, les entrepreneurs bénéficiaires ont été sélectionnés entre autres en raison de leur capacité à rembourser.

FOGEC a décidé de fixer un taux d’intérêt de 5% l’an (soit 0,41 le mois) qui, après remboursement par les entrepreneurs, sera restitué par ceux-ci sous forme de bonus.

« Nous avons travaillé sur un taux d’intérêt de 5%. Mais comme vous êtes le premier groupe, au niveau du conseil d’administration, on avait pris la décision de le donner à 0%, c’est-à-dire sans intérêt, vous remboursez le montant que vous avez reçu. Mais après, nous avons trouvé que ce n’est pas forcément une bonne idée. Nous avons résolu autre chose : vous aurez vos crédits au taux de 5%, mais le remboursement que vous ferez, les intérêts que vous supportez de 5%, quand vous finissez de tout rembourser, nous vous les rendons comme bonus, parce que nous voulons encourager, nous voulons vous montrer l’importance de respecter ses engagements », a martelé Monsieur Laurent Munzemba.

Et de poursuivre : « (...) nous avons  pensé qu’il ne faut pas vous donner des financements gratuits. Se basant sur la mission sociale de l’Etat, vous pouvez vous dire pourquoi on ne nous donne pas gratuitement. Je ne suis pas sûr qu’on peut  devenir millionnaire par la gratuité. Si on veut devenir millionnaire, on doit être sérieux dès le départ. Et une façon de montrer qu’on est sérieux c’est déjà de savoir que l’on a des obligations, qu’on doit rembourser, qu’on doit respecter ses obligations. Cela oblige à avoir une certaine rigueur ».

Par ailleurs, le Directeur Général du FOGEC a expliqué les différentes étapes pour l’obtention du financement.

A

À l’en croire, la prochaine étape pour les entrepreneurs consiste à présenter les documents déjà mis en règle par l’État. Ensuite, les entrepreneurs seront envoyés vers un partenariat bancaire.

« Nous voulons tout faire par la transparence. Nous allons trouver une banque où mettre de l’argent dans notre compte. C’est cette banque-là qui va vous virer l’argent sur vos comptes, dans la même banque. Vous devez ouvrir vos comptes dans cette banque. Vous ouvrez vos comptes et on vous vire l’argent dans vos comptes. Ensuite, quand il faudra rembourser on va vous indiquer un compte de FOGEC dans la même banque pour que vous remboursiez. Après, un protocole sera signé entre vous et nous », a expliqué Monsieur le Directeur Général du FOGEC.

Notons par ailleurs que cette rencontre intervient deux semaines après la promulgation par le Chef de l’État de l’ordonnance-loi n°22/030  du 8 septembre 2022 relative à la promotion de l’entrepreneuriat et des startups. Pour rappel, le  Fonds de Garantie de l’Entrepreneuriat au Congo (FOGEC) a vu le jour grâce au décret n° 20/032 du 31 octobre 2020 portant sa création, son organisation et son fonctionnement. Les animateurs de cet établissement public ont été nommés en mai 2021, près d’un an après sa création.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une