Julienne Lusenge au Conseil de sécurité: « Il est temps de cesser d’applaudir ce pays qui se développe sur les morts, les violences sexuelles et par l’exploitation illicite de nos ressources »
Vendredi 1 juillet 2022 - 11:38
ACTUALITE.CD

Julienne Lusenge, Directrice du Fonds pour les femmes congolaises (FFC), a recommandé mercredi au Conseil de sécurité de l’ONU de mettre fin à l’ambiguïté sur la situation dans l’est de la RDC, notamment en reconnaissant l’implication des pays voisins.  Il est temps de cesser « d’applaudir ce pays qui se développe sur les morts et les violences sexuelles faites aux femmes et aux filles par l’exploitation illicite de nos ressources », a-t-elle martelé.

Elle a fait remarquer que la situation sécuritaire continue de se dégrader sous les attaques « terroristes » répétées du M23, des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et de la CODECO.  Elle a dénoncé l’appui d’un « pays voisin » au M23, lequel continue de menacer la paix alors que plus de 5,5 millions de personnes demeurent déplacées au sein de populations hôtes « coupées de leurs ressources ».  « Pouvez-vous imaginer que les mamans préparent la poussière, la terre pour nourrir les enfants à la place de la bouillie de maïs ou de soja », s’est alarmée Mme Lusenge.

L'activiste a aussi exhorté le Conseil à renforcer les mécanismes de concertation afin de protéger la population.  À cet effet, elle a estimé que le conflit entre le Rwanda et les FDLR devrait se régler sur le sol rwandais.  Enfin, elle a invité l’Assemblée générale à organiser d’urgence une réunion consacrée à l’atténuation de l’insécurité alimentaire en RDC et en Afrique.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une