RDC-Prétendu discours de haine entre communautés : Tshisekedi encourage la population à continuer à prouver à la face du monde qu’il demeure un peuple pluriel, accueillant, pacifique et hospitalier
Dimanche 26 juin 2022 - 14:01
1
Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo. Ph. Droits tiers.

Prenant la parole lors de la réunion du conseil des ministres du vendredi 24 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a rappelé avec insistance l’obligation de ne pas sombrer à la tentation de l’ennemi en évitant tout discours, tout acte et toute attitude qui friseraient la haine, la discrimination, la stigmatisation et la xénophobie.

À l'en croire, poser ces actes déplorables céderait le pas à l’ennemi qui a toujours joué à la victimisation, pour en faire un fonds de commerce rentable auprès des instances décisionnelles internationales.

"Il a encouragé le peuple congolais à continuer à prouver à la face du monde qu’il demeure un peuple pluriel, accueillant, pacifique et hospitalier. Car, la République Démocratique du Congo est et restera une Nation, un vivier de cohabitation pacifique entre communautés dans ce vivre ensemble richement divers qui a toujours fait sa force. Le Chef de l’Etat a chargé la Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde de Sceaux, à mener des enquêtes approfondies sur tous les prétendus actes de violences communautaires en rapport avec la guerre de l’Est, et de lui faire rapport ", dit le compte rendu de la réunion fait par la ministre de la Culture, Art et Patrimoine.

Et d'ajouter :

"De son côté, le Vice Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, décentralisation et Affaires Coutumières est appelé à veiller à la sécurité physique de toutes les communautés qui ont choisi la République Démocratique du Congo comme leur deuxième patrie". 

Le gouvernement avait annoncé une série de dispositions pour contrer toute initiative allant dans le sens d’une sorte de chasse à la sorcière contre des communautés. Intervenant sur la chaîne nationale, le VPM, ministre de l'intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières Daniel Aselo Okito a précisé que la mobilisation demandée à la population c'est pour soutenir les forces armées de la République Démocratique du Congo qui font face à l'agression Rwandaise. Des cadres et militants des partis politiques ont été interdits de porter les tenues ou insignes qui s'apparentent à la tenue des militaires ou policiers. À ce sujet, des instructions ont été données aux gouverneurs des provinces et commissaires provinciaux pour prendre des dispositions utiles à ce sujet.

Clément Muamba 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une