Breaking news

RDC : le gouvernement réfléchit sur des initiatives et stratégies pour son indépendance vaccinale
Mercredi 27 octobre 2021 - 21:00
Illustration
Photo d'illustration

Accompagné de la Vice-ministre Véronique KILUMBA, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention Jean-Jacques Mbungani a procédé à l'hôtel Pullman lundi 25 octobre 2021 au lancement des travaux de l'Atelier de planification stratégique d'acquisition des vaccins et l'introduction de la République Démocratique du Congo à l'initiative pour l'autonomie en matière de vaccins.

L'objectif général poursuivi, à travers ces assises, est de planifier l'introduction du pays au second semestre 2021 et spécifiquement de revisiter le mécanisme d'approvisionnement des vaccins efficaces pour la RDC. Cette rencontre consiste également  à  traiter  la question sur  l'impact de la couverture vaccinale chez les enfants, à revisiter le processus actuel du financement, la budgétisation nationale, à discuter des solutions à court et long terme et des approches innovantes pour améliorer la responsabilité financière et la sécurisation de la vaccination.  

Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention Jean-Jacques Mbungani a fait savoir que cet atelier se tient juste quelques jours après le 2ème  Forum national sur la vaccination organisé le 21 octobre dernier, sous le haut patronage du Président de la République. A  cette occasion, paraphrase-t-il, le Chef de l'Etat avait mentionné à juste titre les avancées nobles enregistrées en RDC dans le secteur de la vaccination depuis deux années, tout en donnant des indications précises sur son ambition de faire de la RDC un leader, une référence africaine de la couverture vaccinale. Une politique efficace pour éradiquer les maladies évitables par la vaccination. 

"Les orientations dégagées par le Chef de l'Etat seront scrupuleusement mises en œuvre par le gouvernement sous la conduite du Premier Ministre, son Excellence Sama Lukonde. Ces instructions portent, entre autre, sur le respect des obligations en termes de financement de l'achat de vaccins tel qu'arrêté dans notre budget et convenu avec les partenaires. L'ambition légitime affichée par le Chef de l'Etat exigera forcément de la disponibilité des vaccins de qualité dans le délai en tenant compte  du caractère continental de notre pays, de la flexibilité quant à l'introduction du nouveau vaccin par la mise en place de mécanisme rapide et efficace de validation" a déclaré Jean-Jacques Mbungani.

L’autorité sanitaire a indiqué qu’un financement sécurisé constitue un gage d'un approvisionnement diligent et suffisant en vaccin pour les ripostes promptes et opportunes.

‘‘C'est dans ce contexte que nous devons réfléchir ensemble et nous engager aujourd'hui à concevoir un modèle durable  et résiliant de financement qui ne soit pas tributaire d'aléa budgétaire que peut connaître tout Etat’’, a-t-il ajouté.

Toutefois, le Ministre de la Santé se dit confiant à l'apport de tous les partenaires qui accompagnent son ministère dans cette nouvelle stratégie vaccinale en RDC.

"Je voudrais, à cet effet, compter sur l'attitude positive de nos partenaires tout en les assurant que notre pays est désormais sur une trajectoire où les engagements du gouvernement sont une véritable détermination à redonner les crédits à la parole publique. Je suis, donc, rassuré que tous les experts du gouvernement et les délégués de nos partenaires présents à ces assises nous proposerons la meilleure voie  pour y parvenir. Notre engagement est qu' à l'issue de ces travaux, nous soyons tous fiers d'avoir accompli le travail de qualité, d'avoir ouvert une voie, une nouvelle page dans l'histoire vaccinale de notre pays, à avoir résumé dans un concept appelé « zéro rupture de stock de vaccin en RDC’’, a conclu le Ministre Jean-Jacques Mbungani."

Précisions qu'au cours de ces travaux des 3 jours, les participants vont présenter la planification stratégique des achats des vaccins sur les 3-5 prochaines années et faire ressortir les besoins de financement et organisationnels nécessaires. Ils vont aussi définir le mécanisme de l’initiative pour l’indépendance du vaccin ( VII), son fonctionnement, les objectifs, l'engagement des parties et sa contribution dans le processus de sécurisation financière des vaccins et l'équipe vaccinale, finaliser et valider la documentation nécessaire pour la soumission et démarrage effectif du processus VII.

Les parties prenantes sont appelées à partager les expériences, leçons apprises et les meilleures pratiques, à  élaborer les méthodes et les initiatives qui peuvent être entreprises pour renforcer les capacités nationales à tous les niveaux de la chaîne, etc.

Plusieurs personnalités ont pris part à l'ouverture de ces travaux notamment les experts du gouvernement de la République Démocratique du Congo, ceux des ministères du Budget, des Finances et de la Santé ainsi que des  différents partenaires.

Clément Muamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une