Breaking news

Avec Congo Global Connections aux USA, Franck Yata propose une autre approche des investissements vers le Congo: « c’est difficile d’avoir du coup 10 milliards USD, on peut procéder différemment »
Jeudi 21 octobre 2021 - 19:40
Franck Yata
Franck Yata

Franck Yata est basé aux États-Unis. Médecin d’origine congolaise qui prospère dans les affaires dans son pays d’accueil, il est à la tête de la Conférence Congo Global Connections à Atlanta (Géorgie). Évènement de partage d’informations et d’opportunités d'affaires, cette initiative réunit des décideurs, des investisseurs et entrepreneurs internationaux, responsables et dirigeants congolais. L’édition de cette année est placée sous le thème: « Les clés du développement économique rapide dans un monde post covid-19 ». 

« Le Congo Global Connections est un groupe de congolais habitant aux USA et installés à Atlanta. Nous voyons les choses différemment et nous voulons apporter notre contribution. Le premier élément, c’est ce que nous appelons petits investissements. Nous pensons que c’est difficile d’avoir 10 ou 20 milliards USD d’un coup. C’est plus facile d’avoir deux ou cinq millions USD et supporter des projets importants. Pour trouver ces montants, quelques congolais peuvent se mettre ensemble et le faire. Nous ne sommes pas obligés d’aller à la Banque mondiale ou au FMI pour cela ». 

Au cours de cette édition, Congo Global Connections a notamment réunit des investisseurs américains aux dirigeants des entreprises publiques comme la Société commerciale des transports et des ports (SCTP), la Congolaise des Voies Maritimes (CVM) ou encore l’Autorité de l'Aviation Civile du Congo, en sigle (AAC/RDC).

« Nous estimons que c’est important que les dirigeants congolais viennent aux USA. Les ministres, les responsables des entreprises publiques, etc. Quand nous allons les chercher au Congo avec des investissements de 500 000 USD ou 1 millions USD, c’est difficile de les trouver. Ils sont dans des bureaux et c’est très difficile. C’est plus facile de les emmener ici. Avec 50 000 USD on peut emmener quelques ministres ici et ils peuvent être concentrés pendant un ou deux jours pour trouver des moyens pour des projets avec un impact visible ». 

Franck Yata tend la main au Chef de l’Etat et espère que le modèle qu’il propose sera soutenu pour plus d’impact.

« Il ne reste que deux années au Chef de l’Etat actuel. Il est important qu’il réalise des choses palpables pendant le temps qui lui reste pour ce mandat. Je demande au Chef de l’Etat de considérer la diaspora. Certains de nos compatriotes qui sont ici sont très soucieux du devenir de notre pays. Nous sommes décidés. Nous voulons rentrer et apporter des ressources, du cash et des compétences. L’administration doit nous aider ». 

La RDC et les USA ont conclu en avril 2019 un partenariat privilégié pour la paix et la prospérité. Ce nouveau cadre est censé renforcer les liens entre les deux nations en mettant l'accent sur l'amélioration de la gouvernance, la promotion de la paix et de la sécurité, la lutte contre la corruption, la promotion des droits de l'homme et la création de conditions permettant des investissements américains plus accrus. Une part importante est également réservée à la promotion du secteur privé.

Magalie Kabale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une