RDC-Ituri: au moins 5 morts, des kidnappés dont un agent de la Croix-rouge             
Vendredi 24 septembre 2021 - 18:11
Un militaire au font contre les combattants ADF à Beni/Ph ACTUALITE.CD

Un village et un camp de l'armée ont été attaqués jeudi soir en Ituri (est de la RDC) par de présumés rebelles ADF, qui ont tué au moins cinq personnes et kidnappé un volontaire congolais de la Croix-rouge, a-t-on appris vendredi de sources locales.

Les attaques, menées simultanément contre le village de Bogio et le camp des Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC), a eu lieu en périphérie de Komanda, à 75 km au sud de Bunia, chef-lieu de la province.

Les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) sont soupçonnés.

Selon le pasteur Vaden Ngarayi, de l'église adventiste à Komanda, trois civils ont été retrouvés morts et 11 maisons ont été incendiées. Les recherches sont compliquées par une forte pluie, a-t-il dit dans la matinée.

Le président de la Croix-rouge du territoire d'Irumu, David Beiza, a confirmé la mort de trois personnes, indiquant plus tard que deux autres corps avaient été découverts dans la brousse.

Selon lui, plusieurs dizaines de personnes sont portées disparues, supposées kidnappées par les rebelles. Mais "10 enfants et 8 vieilles femmes ont été relâchés", a indiqué M. Beiza.

Les rebelles ont fait une incursion vers 19H00 dans un quartier de Komanda "où notre agent volontaire Berogan Udaga résidait", a encore indiqué le responsable de la Croix-rouge.

"Lui-même a été kidnappé. Nous l'avons appelé, son téléphone passait et c'est un rebelle qui a répondu en disant: votre agent est avec nous et il ne sera pas relâché car il nous aidera à soigner nos blessés", a-t-il raconté. "Ensuite ils ont coupé le téléphone qui ne passe plus". 

"Nos hommes ont réagi" à l'attaque "mais malheureusement, nous avons enregistré cinq civils tués", a également confirmé à l'AFP le lieutenant-général Johnny Luboya Nkashama, gouverneur militaire de l'Ituri. 

"La situation est sous contrôle de l'armée, j'appelle la population au calme et à vaquer librement à ses occupations", a-t-il ajouté.

Les ADF étaient à l'origine des rebelles musulmans ougandais et sont maintenant présentés par l'organisation jihadiste Etat islamique comme sa branche en Afrique centrale. De la centaine de groupes armés actifs dans la région orientale de la RDC, les ADF sont présentés comme les plus meurtriers.

 

AFP avec ACTUALITE.CD

                

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une