Breaking news

Kinshasa : le club RFI Asbl entame son agenda des travaux d’assainissement par la commune de Barumbu
Vendredi 17 septembre 2021 - 16:30
Club RFI Kinshasa
Club RFI Kinshasa

Le club RFI Kinshasa Asbl, dans sa branche environnement, organise, à partir de ce samedi 18 septembre, des travaux d'assainissement sur la ville. Pour cette entame, c’est la commune de Barumbu qui a été ciblée. Ce sera entre 8 heures et 10 heures.

Cette initiative, selon les membres du club, vise à accompagner le programme « Kin-Bopeto » lancé en 2019 par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

Contactée par ACTUALITE.CD, Patience Mazambi, coordonnatrice adjointe du club RFI Kinshsa, est revenue sur le bien-fondé de l’assainissement en général et de leur initiative en particulier. 

« Quand nous parlons de l'assainissement, on voit la propriété ainsi que l'aménagement. Nous devons accentuer le pourquoi nous devons assainir le milieu. C'est important parce qu'on est exposé à plusieurs maladies dont la malaria, la fièvre typhoïde, la dysenterie. Pour éviter tout ça, nous devons assainir le milieu dans lequel nous vivons et aussi pour garantir notre vie d'une manière saine. D'abord, l'homme doit être en mesure d'assainir là où il vit. Chez lui à la maison ainsi que le 10 mètres de ton entourage (…). Donc le bon assainissement doit commencer chez soi et si on n’arrive pas à le faire, cela va impacter sur nos avenues et nos rivières. L'homme doit être en mesure de recycler ses déchets lui-même, en commençant par avoir un petit jardin chez lui à la maison donc le jardin avec de bac pour lui permettre, après l'utilisation de déchets, de le sécher facilement et le recycler dans à domicile », a déclaré la coordonnatrice-adjointe du Club RFI Kinshasa Asbl.

Et d’ajouter :

C« Nous devons éviter de brûler nos déchets. Si l'homme a chez lui des déchets lourds qu'il n'arrive pas à recycler, il peut s'orienter dans des usines de recyclage. Il y a des usines pour les métaux, les plastiques. Il y a aussi des entreprises qui recyclent le biodégradable pour le transformer en charbon ou en gaz. La population doit être en mesure de répertorier toutes ses structures pour lui permettre d'orienter ses déchets et cette manière va aider la population à ne plus jeter des déchets par ci par là ».

Divine Mbala, stagiaire UNIKIN

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une