Breaking news

RDC : quatre stations  des radios et télévisions calcinées dans l’incendie à l'hôtel de poste de Bukavu
Mercredi 15 septembre 2021 - 14:07
Incendie à la poste à Bukavu
Incendie à la poste à Bukavu

L'hôtel de poste de Bukavu (Sud-Kivu), un bâtiment qui abrite plusieurs services parmi lesquels des chaînes des radios et télévisions, a été calciné la nuit du mardi 14 au mercredi 15 septembre aux environs d’une heure du matin. Quatre chaînes au total n’ont pas été épargnées par ce feu. Il s’agit de la RTNC, du Canal futur, de la Radiotélévision Grand Lacs (RTVGL) et de la Radio Télé Maturité (MRT9).

« C'était à 21 heures que nous avons été alertés de l'incendie qui a encore une fois surpris le grand bâtiment de la poste de Bukavu. Nous avons constaté avec beaucoup de douleurs et regrets qu'une grande partie a été consumée. Les bureaux ont été calcinés, les chaînes des radios y compris la chaîne nationale, des véhicules qui garent dans l'enclos, les bureaux des particuliers, des secrétariats publics... En tout cas, c'est une situation qui vient de nous toucher au niveau de la province », indique Jérémie Basimane, ministre des médias et porte-parole du gouvernement provincial.

Lire ici: RDC: spectaculaire incendie dans le centre de Bukavu

Plusieurs médias ont été réduits en silence après cet incendie.

« Nous avons tout perdu, seul le groupe électrogène nous est resté. Emetteur, matériels et autres biens sont partis », indique Fanny Mikindo, directeur de la radio-télévision Grand Lacs RTVGL.

A Claude Kashonga, directeur de la Radio Télé Maturité 9 (MRT9) d’ajouter :

« J'ai perdu deux émetteurs radio, un émetteur télé et plusieurs autres biens. C'est vraiment pénible de perdre une radio qui servait toute la communauté. C'est une perte énorme ».

Parmi les bureaux épargnés, figure le tribunal de commerce : « je rassure les justiciables que le tribunal de commerce n'a pas été touché. Tous les dossiers sont là. Ceux qui ont des dossiers en cours ou déjà clôturés peuvent passer à la greffe pour se renseigner », a dit le président du tribunal de commerce de Bukavu, Azor Dimbi.

D’autres bureaux par contre, bien qu’épargnés, ont été pillés par ceux qui venaient éteindre le feu. « Nos locaux sont intacts sans aucune brûlure. Cependant, nous avons connu la perte de  beaucoup de matériels qui ont été volés », explique Oxtence Nalundja, responsable d'un centre de formation  logé dans ce bâtiment.

C'est le deuxième incendie qui frappe cet hôtel de poste et ce, en moins de 10 ans. Pour la première fois, c’était à l’époque où ce bâtiment abritait tous les cabinets du gouvernement provincial.

Justin Mwamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une