RDC: l'AFBC de Néné Nkulu s'oppose à la loi Tshiani qu'elle qualifie "d'exclusive"
Néné Nkulu, initiatrice du parti politique l'AFBC

Le parti Alliance des Forces pour le Bien-être des Congolais (AFBC) de Néné Nkulu dit s'opposer à la proposition de loi initiée par l'ancien candidat président de la République à la Présidentielle de 2018, Noël Tshani et portée à l'Assemblée nationale par le député national Nsingi Pululu il y a quelques jours.

Le secrétaire général de l'AFBC, Michel YAV TSHOZ, explique que cette initiative parlementaire est anti-constitutionnelle dans la mesure où elle contredit l'article 13 de la Constitution du 18 février 2006.

Cette disposition de la loi mère stipule :

"Aucun Congolais ne peut, en matière d'éducation et d'accès aux fonctions publiques ni en aucune autre matière, faire l'objet d'une mesure discriminatoire qu'elle  résulte de la loi ou d'un acte de l'exécutif, en raison de sa religion, de son origine familiale, de sa condition sociale, de sa résidence, de ses opinions ou ses convictions politiques, de son appartenance à une race, à une ethnie, à une tribu, une minorité culturelle ou linguistique".

Membre du Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila, l'AFBC estime que  constitution a déjà résolue la question de la nationalité.

Par ailleurs, le parti de l'ancienne ministre du Travail se donne pour objectif de placer l'homme au centre de ses actions et de la gestion de la chose publique

 "les aspects qui touchent directement à la vie de l'homme, qui du reste étaient oubliés par d'autres partis politiques trouveront réponse dans l'AFBC", a conclu Michel YAV TSHOZ.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une