RDC : plusieurs infirmiers exercent depuis plus de 20 ans sans salaires ni primes de risque à Fizi et Baraka, ils déclenchent également la grève
Un agent de santé au laboratoire de l'INRB/Ph ACTUALITE.CD

En RDC, des infirmiers ont entamé ce mercredi 9 juin une grève généralisée pour revendiquer l’amélioration de leur prise en charge, notamment l’alignement des professionnels de santé non payés à la prime de risques.

A Fizi et Baraka (Sud-Kivu), dans l’est du pays, les infirmiers ont décidé de sécher à dater de ce mercredi les activités dans la plupart des structures sanitaires, à l’appel de l’Union nationale des infirmiers et infirmières du Congo (UNIIC).

Ils exigent du gouvernement congolais l’amélioration de leur salaire et le payement à tous infirmiers, des primes de risques du personnel de la santé publique, hygiène et prévention.

D'après Msoshi Fataki Ferdinand, président de l’UNIIC en zone de santé de Fizi, dans son entité, plusieurs infirmiers exercent depuis plus de 20 ans, mais ne reçoivent ni salaires, moins encore primes de risques.

« Certains infirmiers ne sont pas payés depuis des années, ceux qui sont payés réclament toujours l’amélioration de leur salaire qui est insignifiant. Nous du territoire de Fizi, nous nous sommes alliés à nos collègues de tout le territoire national pour signifier notre mécontentement quant à ce. Donc tous les infirmiers y compris, les AG, les nutritionnistes, les hygiénistes, les laborantins tous sont concernés par cette grève. Nous aimons la population mais nous avons aussi le droit de réclamer notre salaire car le travail que nous exerçons est si grand. Un travailleur ne peut pas vivre sans salaire. Durant cette période (de grève) ce sont les docteurs qui seront en train de servir les malades », indique à ACTUALITE.CD, Msoshi Fataki Ferdinand.

Ce premier mouvement de grève va durer trois jours, soit du 9 au 11 juin. « Nous allons lever (la grève) le 11 Juin si la solution est retrouvée. Sinon, nous allons continuer jusqu'à ce que la solution soit trouvée », ajoute Msoshi Fataki Ferdinand.

Contacté à ce sujet, le médecin chef de zone de santé de Fizi, Dr Mangahiko Albert, s'est réservé à tout commentaire, arguant que la décision de grève est venue de Kinshasa où se trouve sa hiérarchie.

Lire aussi : Nord-Kivu : en plein état de siège, des infirmiers d’une partie de la province en grève pour réclamer l’amélioration de leur prise en charge

Lubunga La Voix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une