Mardi 13 avril 2021 - 17:50

Breaking news

RDC : un mort et un blessé lors d’une attaque armée contre un hôpital à Bijojo (Uvira)
Photo ACTUALITE.CD.

La coalition des milices Ngumino-Twigwaneho conduite par le colonel déserteur de l'armée, Rukundo Makanika Michel a attaqué très tôt matin le lundi 12 avril le centre hospitalier de Bijojo, dans les hauts plateaux, groupement de Kigoma, chefferie de Bafuliro (territoire d’Uvira) au Sud-Kivu.

D'après le chef de la localité de Masulwe Naluvumbo Kibambala dont le poste de travail se trouve à Bijojo, un villageois a trouvé la mort et la sentinelle de l'hôpital a été grièvement blessée par balle. Les assaillants ont pillé l'hôpital de fond en comble. Les médicaments et plusieurs matériels ont été emportés.

« L'hôpital de Bijojo a été attaqué par la coalition Ngumino-Twigwaneho. Ils ont tué une personne, pygmée et une autre grièvement blessée. Il s'agit de Mr Mahugo Rujiga, sentinelle de de l'hôpital également pygmée ». Ce dernier a reçu des balles au bras gauche et à la mâchoire inférieure. Ils ont pillé plusieurs médicaments et matériels de l'hôpital. Nous déplorons fermement ce comportement qui est régulièrement affiché par Makanika, Sematama et leurs troupes », a dit à ACTUALITE.CD le chef de la localité Masulwe.

Cette autorité locale signale des déplacements massifs des populations des hauts plateaux vers les moyens plateaux d’Uvira à cause de la récurrence d’incursions des hommes de Makanika. Plusieurs villages sont désertés par leurs habitants.

« Plusieurs personnes se sont déjà déplacées vers les moyens plateaux dans les villages Mashuba, Ndeku, Mulenge, Kitisha, Kilicha, Lemera, Rurambo voire même Kaziba. Ce sont les déplacés de toutes les ethnies en conflit. Ils n'ont aucune assistance. Nous demandons au gouvernement et aux humanitaires de leur venir en aide car actuellement dans les hauts plateaux c'est la période de récolte mais ils ont fui et tout laissé. Seuls les groupes armés sont restés dans les villages », a ajouté cette autorité coutumière.

Malgré les différents dialogues déjà organisés en vue de trouver une paix durable dans les hauts plateaux et moyens plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga, la situation sécuritaire demeure précaire à la suite de l’activisme intense des groupes armés. Ces derniers jours, la coalition Makanika s’affronte régulièrement aux miliciens Mai-Mai présentés comme des forces d'auto-défense.

Lire : Sud-Kivu : une dizaine de morts dans les affrontements entre deux milices près de Minembwe

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une