RDC : parmi les personnalités publiques préférées des congolais, il n’y a que 8% des femmes, selon Target
Visuel service infographie Target

Un sondage mené par le cabinet Target montre qu’il n’y a que 8% des femmes parmi les personnalités publiques préférées des Congolais. Le sondage a été mené sur base d’un échantillon de 1600 personnes dont 812 hommes et 788 femmes repartis dans les 11 provinces de RDC selon la méthode des quotas par âge, sexe et occupation. L’enquête a été réalisée du 28 septembre au 2 Octobre 2020.

« Seules les personnalités ayant obtenu au moins 1% des choix ont été prises en considération et il s’avère qu’il n’y a que 6 femmes parmi les 74 personnalités évoquées, soit 8% des choix. Aucune femme n’est sortie du lot dans le domaine de l’économie et la religion. 2 femmes ont été citées sur les 6 personnalités évoquées dans le domaine scientifique, soit 25% des choix. Dans le reste des domaines, la proportion des femmes ne dépasse pas 10% », explique Target.

Les répondants devaient indiquer la personnalité publique congolaise qu’ils/elles apprécient le plus dans chacun des domaines suivants : politique, économie, musique, sciences, sports et religion. Aucune suggestion de nom n’a été proposée, chacun (e) se sentant libre d’évoquer la personnalité de son choix.

« En comparant les meilleurs scores des femmes par rapport à ceux des hommes dans chaque domaine, les femmes qui sortent du lot dépassent difficilement 1% des choix contre au moins 20% pour la personnalité masculine préférée alors que l’échantillon était composé de manière quasi-égalitaire entre hommes et femmes. Ce qui prouve que la quasi-totalité des femmes ont plutôt choisi des hommes comme personnalités préférées », a ajouté Target.

Au regard des résultats de sondage, Target estime qu'il faut engager une réflexion profonde sur les meilleures stratégies à mettre en œuvre afin de promouvoir un leadership féminin fort en RDC.

« Il existe de nombreuses femmes d’exception en RDC dans divers domaines, mais elles sont soit méconnues du grand public, ne soient pas prises en compte lorsqu’il s’agit d’opérer un choix ultime. Des études qualitatives (entretiens individuels, focus groups et immersions dans des organisations de promotion de femmes) devront permettre de mieux cerner les réticences des femmes à préférer d’autres femmes et/ou les raisons profondes de prédominance du leadership masculin dans l’imaginaire populaire », a conclu le sondage.

Découvrez le sondage complet ici

Clément Muamba

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une