RDC : Les enfants les plus marginalisés, les plus susceptibles d'abandonner complètement l’éducation, payent le prix le plus lourd de la fermeture des écoles
ACTUALITE.CD

Les Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé ce jeudi le gouvernement le Gouvernement à donner la priorité à la réouverture des écoles et à prendre toutes les mesures de prévention pour rendre les écoles aussi sûres que possible. C’est depuis le 18 décembre 2020 que les élèves congolais ne vont plus à l’école, suite à la deuxième vague de la pandémie de coronavirus.

L’agence onusienne fait remarquer que les enfants les plus marginalisés – qui sont les plus susceptibles d'abandonner complètement l’éducation – payent le prix le plus lourd de la fermeture des écoles.

L’UNICEF donne même des chiffres : De récentes études menées au niveau de la RDC par la Cellule d’Analyse en Sciences Sociales (CASS) rapportent une baisse des effectifs, notamment des filles, dans les écoles lors de leur réouverture au début de l’année scolaire 2020-2021.

« Aucun effort ne doit être ménagé pour rouvrir les écoles et s’assurer que les enfants apprennent à lire, à écrire et à réaliser des calculs de base tout en développant leurs connaissances », a indiqué Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en RDC.

Pour l’agence de l’ONU, la fermeture des écoles doit uniquement constituer une mesure de dernier recours, après que toutes les autres possibilités ont été envisagées.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une