Mercredi 13 janvier 2021 - 13:14

Breaking news

RDC : certains enfants obligés de cultiver en vue de financer la gratuité de l’enseignement de base
Des élèves d'une école dans le territoire de Beni/Ph ACTUALITE.CD

La mesure de la gratuité de l’enseignement de base décrété par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi connait d’énormes difficultés à travers le pays. La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui a fait ce mercredi l’état des lieux de cette mesure, a révélé que dans certains endroits, les écoles catholiques ont utilisé les élèves dans les champs en vue de produire et prendre en charge la gratuité de leur enseignement.

« Pour éviter que les parents paient les enseignants et cela pour obéir au Chef de l’Etat, et cela en plus des cotisations qu’ils vous donnent dans certaines écoles c’est 10 000 FC, il y a ceux qui étaient payés seulement par ça (…) pour donner quand quelque chose afin que l’enseignant qui n’est pas payé par l’Etat puisse recevoir ne fut-ce que 15 000 FC, 10 000 FC en question qui ne sont que 5 USD, dans certain endroits on a pensé à faire travailler certains enfants qui ont déjà un certain âge, ils produisent et les produits de champ sont vendus au profit de cet enseignant, c’est pour éviter que les parents pays », a expliqué l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO.

Cette stratégie démontre, d’après lui, que des solutions ont été cherchées « désespérément ici et là pour sauver la politique de la gratuité de l’enseignement ».

Contrairement aux accusations de blocage de la gratuité que les écoles catholiques entretiendraient, le secrétaire général de la CENCO indique que « seuls dans 1,2% des écoles des grandes villes les parents ont contribué à la scolarité des élèves ». Une série de recommandions ont été formulées dont la réforme du SECOPE, en vue de réussir la gratuité de l’enseignement de base.  

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une