Samedi 5 décembre 2020 - 15:47

Breaking news

Voyage avorté de Kabila à Lubumbashi: “Il est un homme de paix, c'est pour cette raison qu'il a accepté de rester à Kinshasa”, déclare Pablo Ngwej devant les militants FCC
Les militants FCC à Lubumbashi. Ph/ACTUALITE.CD.

Annoncé ce samedi dans la ville de Lubumbashi, Joseph Kabila Kabange, Président honoraire de la RDC et autorité morale du Front Commun pour le Congo n'est pas venu. Pourtant, des centaines de militants de sa plateforme politique avaient déjà convergé vers l'aéroport de la luano pour lui réserver l'accueillir.

En lieu et place, ces élus nationaux et provinciaux ont tenu un meeting à la place de  l'unité Katangaise, au carrefour. Pour Pablo Ngwej, vice-président de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga et responsable du comité d'accueil, Joseph Kabila mérite le respect de tous.

“On nous a dit que Joseph Kabila n'est pas venu, parce qu'il doit participer à des rencontres politiques à Kinshasa. Nous pensons que c'est un mensonge. Ça fait trois semaines que nous avons annoncé son arrivée, et aujourd'hui qu'il n'est pas venu, nous sommes en colère. Kabila est homme de paix, c'est pour cette raison qu'il a accepté de rester à Kinshasa. Nous disons  que la paix signifie qu'il faut du respect à Joseph Kabila. Il mérite le respect de tous, on doit également respecter la constitution et l'accord FCC-CACH”, a-t-il dit devant les militants.

Parmi les députés FCC présents, on peut citer Félix Kabange Numbi, Augustin Kahozi Malisawa, Nanou Memba Ebenga, ainsi que certains élus provinciaux.

Des sources de la RVA, ACTUALITE.CD apprend que les plans de vol de deux avions affrétés pour ce voyage n’ont pas non plus été signés bloquant ainsi les deux aéronefs au sol. Tous les collaborateurs de Joseph Kabila qui devraient prendre part à ce voyage sont rentrés chez eux. Kabila a appelé ses lieutenants au calme. 

José MUKENDI, à Lubumbashi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une