Samedi 5 décembre 2020 - 12:26

Breaking news

Nord-Kivu : le gouverneur Carly Nzanzu appelle au calme après la mort par balle de 7 personnes à Goma
Carly Nzanzu face à la population à Goma.

Quelques heures seulement après le meurtre par balle de plusieurs personnes vendredi soir au quartier Ndosho à Goma, non loin du terrain Kabasha, le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita s’est rendu à la morgue de l’hôpital provincial pour s’imprégner de la situation. Sur place, l’autorité a retrouvé des jeunes gens qui venaient de déposer 7 corps à la morgue. 

Trois autres personnes ont été blessées dont deux se retrouvent dans un état critique.

« Je sais que beaucoup de gens ne veulent tout simplement pas que nous puissions vivre en paix. Je viens d’apprendre que ce sont des bandits qui sont arrivés et ont tiré sur des gens qui étaient dans un salon de coiffure. C’est très étonnant. C’est pourquoi, je vous invite encore une fois à la collaboration avec les forces de sécurité, l’armée et la police. Je vous présente donc mes sincères condoléances et vous remercie pour votre collaboration. Nous allons tout mettre en œuvre pour sécuriser complètement Ndosho mais aussi et surtout, je le répète, nous comptons sur votre collaboration en vue de mettre la main sur les auteurs de ce crime » a dit le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita à la population.

Le chef de l’exécutif provincial a appelé la population au calme et a promis le soutien de son gouvernement pour les obsèques des personnes décédées.

« Nous devons nous rassurer que les corps de nos compatriotes sont enterrés dignement. Le gouvernement provincial va assister les familles affectées. Mais le plus important, c’est de nous rassurer que Ndosho est sécurisé. Sans votre accompagnement, nous ne saurions pas mettre la main sur ces inciviques », a-t-il ajouté.

Les sources locales renseignent que des bandits armés ont fait incursion au quartier Ndosho aux environs de 18h30 locales. Ils ont tiré sur plusieurs civils dont des passants. Le président du parlement des jeunes du Nord-Kivu, Johnson Ishara a avancé un bilan provisoire de 11 personnes touchées par balle dont la majorité est décédée sur le champ.

« C’est inacceptable. Les autorités doivent renforcer la sécurité. Il nous avait été dit que le maire devait ériger son quartier général à Ndosho en vue de suivre de près cette situation d’insécurité mais depuis lors, rien n’est fait même s’il s’agit d’une stratégie qui ne nous rassure pas. Il faut revoir les stratégies de sécurité de Ndosho et de toute la ville », a dit Johnson Ishara.

Signalons que ce cas d’assassinat est le troisième du genre enregistré à cet endroit depuis le début de l’année. Pour l’instant, les habitants de Ndosho et de toute la ville demeurent inconsolables face à cette recrudescence d’insécurité.

Jonathan Kombi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une