Mercredi 2 décembre 2020 - 11:49

Breaking news

Ituri : les forces vives et la FEC de Mambasa et d’Aru décrètent l’incivisme fiscal pour exiger la réhabilitation des routes
Un marché en Ituri. PH/ACTUALITE.CD.

Les forces vives et la fédération des entreprises du Congo (FEC) des territoires de Mambasa et Aru (Ituri) ont décrété une grève généralisée et l’incivisme fiscal depuis le 1er décembre dernier dans ces entités. Ils exigent du gouvernement provincial la réhabilitation des  différents axes routiers de ces territoires qui sont dans état des délabrement très avancés.

Dans le territoire d'Aru, toutes les barrières et des postes des péages de la régie financière de la province ont été saccagés au cours d’une manifestation ce lundi. Ces manifestants du jour demandent la réhabilitation des  axes routiers notamment Ngote-Aru et Aru-Kengezi Base.

“Nous avons décidé de décréter ce mouvement d’'incivisme fiscal parce que, nous nous sommes rendus compte que les taxes que nous payons ne nous aident pas en contre partie. Le gouvernement Bamanisa nous a toujours promis la réhabilitation des routes depuis 2019 mais sans suite. Nous n'allons pas accepter que notre territoire d’Aaru soit traité comme s'il n'appartient pas dans la province de l'Ituri”, a expliqué à ACTUALITE.CD, Robert Amisi, président de la FEC en territoire d’Aru.

Cependant dans le territoire de Mambasa c'est la situation de la RN 44 qui relie cette province avec celle du Nord-Kivu qui pose problème. La grève qui a débuté vers l'axe Makeke-Mambasa s'intensifie sur l'ensemble du territoire.

“Le gouvernement nous a déjà trompés plusieurs fois. Nous avons décidé de réhabiliter cette route nous-mêmes bien que ce sera difficile. En contre partie, nous avons jugé de décréter l’incivisme fiscal jusqu'à nouvel ordre. Nos véhicules sont bloqués ici et où nous allons trouver l'argent de taxes”, a déploré un opérateur économique du coin à ACTUALITE.CD.

En réaction, le ministre provincial en charge de l'économie, des finances et porte parole du gouvernement, Janvier Egudra appelle au calme et promet des pistes de solutions.

“Nous sommes conscients de cette problématique. Mais les revendications ne devront pas être faites de cette façon en s'attaquant aux bureaux de l'État et aux édifices de notre pays. Je vais moi-même me rendre d'ici peu à Aru pour échanger avec les grévistes, mais néanmoins les travaux seront lancés urgemment par l'entreprise Petro Maisha sur ses axes routiers. Nous demandons à nos compatriotes d’Aru au calme et de payer les taxes que de se rebeller de cette façon là”, a réagi Janvier Egudra à ACTUALITE.CD.

Et de poursuivre:

“Le dossier de Mambasa était politisé, j'ai échangé avec les élus de ce territoire qui m'ont promis de calmer leurs bases. Des questions politiques doivent être réglées également politiquement que de susciter aux gens à l'incivisme fiscal. C'était un acte déplorable, priver l'Etat congolais de ses droits ne pas une bonne chose”.

Suite à la rétrocession non permanente de la part du gouvernement central, la province de l'ituri ne vit que des taxes perçues par la direction générale des recettes de la province de l'ituri (DGRPI). Avec ces mouvements des grèves généralisées dans ces deux territoires, l'économie de cette province semble être en danger.

Le même mouvement est observé ce mercredi 2 décembre dans ces deux territoires.

Franck Asante, à Bunia

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une