La Présidence de la République s’associe à Kinshasa Digital pour un appui numérique visant l’amélioration de la riposte contre les violences basées sur le genre
Chantal Yelu Mulop. Photo droits tiers

Le cabinet de Chantal Yelu Mulop, Conseillère Spéciale du Chef de l’Etat en charge de la Jeunesse et Lutte contre les violences faites à la Femme, a sollicité l’expertise de Kinshasa Digital ainsi que des apprenant.e.s de la Kinshasa Digital Academy pour la mise en place d’un outil numérique de gestion de données.

« La jonction de ces deux structures permettra aux victimes de violences sexuelles et aux populations en danger d’accéder en ligne aux informations de premiers secours et aux structures d’accompagnement adéquates pour réduire les risques de VBG durant la Covid-19. L’objectif secondaire de cet outil est de centraliser les données telle que la capacité des hôpitaux pour permettre aux décideurs politiques et aux organismes internationaux d’anticiper et de contrecarrer les vagues de VBG », dit un communiqué du cabinet de la Conseillère spéciale du Chef de l’Etat en charge de la Jeunesse et Lutte contre les violences faites à la Femme.

Le Bureau Conjoint des Nations-Unies pour les Droits de l’Homme (BCNUDH) dit avoir, dans son rapport semestriel, documenté 398 cas de violences sexuelles liés aux conflits. Ces violences, pour la plupart, sont perpétrées par les agents de l’Etat et ont affecté un plus grand nombre d’adultes par rapport au dernier rapport de juin 2019.  

Dans les zones non affectées par les conflits, la pandémie de coronavirus conduisant à un confinement a entraîné une augmentation significative des VBG.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une