RDC : l’ONU rapporte l’exécution extrajudiciaire de quatre personnes dans le contexte d’application des mesures de prévention contre Covid-19
Les policiers déployés à Kinshasa lors d'une manifestations publiques/Ph ACTUALITE.CD

Il a été signalé plusieurs cas de violations des droits de l’homme perpétrées par des agents de l’Etat à la faveur des mesures de prévention adoptées dans le contexte de la Covid-19, et notamment de l’état d’urgence, note l’ONU dans son rapport couvrant mi-avril et mi-juin. 

Il s’agit notamment de l’exécution extrajudiciaire de quatre personnes, de cas de violations du droit à l’intégrité physique contre 79 personnes, dont 3 femmes, de l’arrestation arbitraire et de la détention illégale de 64 personnes, dont 12 femmes, et de 20 cas de violation du droit à la propriété.

La République démocratique du Congo a enregistré son premier cas confirmé de Covid-19 le 10 mars. Depuis, le nombre de cas a progressivement augmenté pour atteindre plus de 7 000 cas.

Au premier trimestre de 2020, la MONUSCO a recensé 1 973 cas de violations des droits de l’homme dans l’ensemble du pays. 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une