Sud-Kivu : Néhémie Mwilanya prêche la paix et la cohésion nationale pour la stabilisation des institutions au pays
ACTUALITE.CD

Le coordonnateur national du Front Commun pour le Congo (FCC) Néhémie Mwilanya a invité les congolais à l'unité et à la cohésion nationale pour la stabilité des institutions congolaises et provinciales en République démocratique du Congo.

Au cours de son meeting ce 10 février 2020 lors de son arrivée à Bukavu, le coordonnateur du FCC a en premier lieu prêché l'unité et la cohésion sociale à tous les congolais.

« Mon message est un message de l'unité, d'amour et de la  cohésion nationale,  restons unis quand nous faisons face à toutes les difficultés, parce que c'est cette unité et la cohésion  qui vont nous aider à avoir des solutions aux problèmes des institutions provinciales et aussi pour les institutions nationales », a dit Néhémie Mwilanya.

Le Sud-Kivu fait face à plusieurs défis notamment les conflits intercommunautaires dans les hauts plateaux de Bijombo, Minembwe et Itombwe, les guerres à répétition dans les territoires ainsi que les querelles intestines au sein de la coalition FCC-CACH, le coordonnateur du Front commun pour le Congo s'est présenté comme un évangéliste de paix et de la cohésion nationale.

« Je suis un évangéliste de la paix, évangéliste de l'unité et encore évangéliste de l'amour, aimons-nous, soyons-unis et que la cohésion nous caractérise et après nos institutions vont bien fonctionner », a déclaré Néhémie Mwilanya.

Accueilli par des centaines de militants du FCC-CACH au Port Ihusi de Bukavu, le coordonnateur national du Front commun pour le Congo prévoit une tribune d'expression populaire avec la population pour discuter des problèmes sécuritaires, socio-économique et autres.

Justin Mwamba, à Bukavu

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une