Kasaï Central : face au délabrement avancé des routes, Martin Kabuya demande à l’Office des routes de remplacer son chargé de missions à Kananga par un “homme digne”
Photo droits tiers

Le gouverneur Martin Kabuya Mulamba a saisi officiellement le directeur général de l'Office des routes (OR) à qui il demande de procéder au remplacement du chargé de missions de cette entreprise à la direction provinciale du Kasaï Central. 

Martin Kabuya déplore entre autres la mauvaise exécution des travaux de réhabilitation des plusieurs voies et évoque le manque de confiance entre l’exécutif provincial et Jean Mbikayi, le chargé de mission de l’OR à Kananga.

« J'approche votre autorité aux fins de décharger monsieur Jean Mbikayi de sa fonction de chargé de missions à la direction provinciale de l'office des routes du Kasaï Central. En effet, j’espère ne pas vous surprendre car vous vous souviendrez qu'à maintes reprises, je me suis plaint de ce cadre manifestement incorrigible. Monsieur Jean Mbikayi a ébranlé la confiance due à un responsable de son rang de sorte que la collaboration n'est plus possible », écrit le gouverneur dans sa lettre du 6 janvier 2020 dont ACTUALITE.CD a obtenu copie.

Le gouverneur sollicite une mission d'audit notamment sur la gestion du programme de 100 jours du président de la république au Kasaï Central qui portait sur la suppression des points chauds sur les routes de Tshikapa, Mbuji Mayi et Kalambambuji, la réhabilitation du pont Lubi, la lutte anti érosive à Bena Mande et l'amélioration de la praticabilité de la route Kalambambuji avec les derniers fonds envoyés pour la continuité du segment de route Kananga -Tshikapa. 

En conclusion, Martin Kabuya formule une demande au directeur général de l'Office des routes :

« Qu'il vous plaise donc (...) d'affecter à cette haute fonction de collaboration un homme digne, véritablement manager et soucieux de faire de l'office des routes le fer de lance de mon programme d'action quinquennal ».

À la direction provinciale de l'office des routes Kasaï Central, on ne l'entend pas de cette oreille. Un membre de la délégation syndicale accuse le gouverneur de vouloir faire de l'Office des routes un service de mobilisation des recettes. Il brandit une note technique des services du gouvernorat portant sur un appel des fonds pour la relance des travaux de réparation des ponts Kasaï, Lueta et Kabelekese axe routier Kalambambuji. Sur cette note technique, apparaissent les annotations du gouverneur Kabuya demandant à l'office des routes de débloquer le montant de 10.000 USD pour les travaux sur les trois ponts.  Et ce membre de la délégation syndicale de s'étonner :

« Dans le cadre du programme de 100 jours, l’Office des routes avait signé un contrat avec la société chinoise Crec 7 qui dispose des engins pour ce genre des travaux. L'argent a même été versé à Crec 7 malheureusement le gouverneur a chassé Crec 7 de la province. Et aujourd'hui, les 10.000 USD qu'il demande à notre service vont venir de quelles rubriques ?  L'Office des routes est un service technique mis à la disposition de la province. Que le gouverneur nous donne les moyens et qu'il attende de nous les résultats. Nous ne sommes pas un service de mobilisation des recettes pour la province ».

Entretemps, le chargé de missions est à son poste et dit attendre les instructions de la direction générale de l’OR. 

Sosthène Kambidi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une