Sud-Kivu : payés 9000 FC par mois, les anciens combattants interpellent le gouvernement
PHOTO ACTUALITE.CD

Les anciens combattants de la province du Sud-Kivu s'indignent de l'oubli dont ils sont victimes de la part du gouvernement congolais et appellent à l'amélioration de leurs conditions sociales. Ils ont, ce 4 janvier, participé à la cérémonie commémorant les martyrs de l’indépendance. 

Pierre Ahisi Mirindi, 92 ans d'âge, sous lieutenant dans la Force publique a aujourd'hui 12 enfants non scolarisés. Ses allocations ne sont passées que de 1000 Francs Congolais à 9000 Francs Congolais.

« La situation est tellement catastrophique. Nous sommes complètement oubliés.  On nous payait entre 500 et 1000 francs après que les autorités se se rendent compte que c'était souffrance sur souffrance. Aujourd'hui, ils nous paient 9000 francs. Quelle reconnaissance ? Moi j'étais sur le front lors de la guerre de 1960, la guerre de Mulele en 1964, la guerre de 1967, c'est cette dernière guerre que je m’étais blessé. Depuis, je suis dans les oubliettes, avec mes 12 enfants. Tous n’étudient pas à cause de la pauvreté.  Si les autorités peuvent se souvenir à nouveau de nous dans cette vie misérable que nous vivons qu'il majorent notre salaire pour nous permettre de survivre », déclare-t-il à ACTUALITE.CD. 

Son compagnon d'armes Jacques Rutakayingabo, ancien sergent major, partage le même avis.

« Nous souffrons. Nous ne sommes même pas bien payés. Quel souvenir ? Nous ne sommes pas considérés. Personne ne nous aide. Nous sommes négligés. Notre demamde est que nous soyons payés comme les autres anciens combattants. Ceux de Kinshasa ont 65.000 francs congolais mais nous ici c'est 9000 franc congolais. On nous payait 2000 franc, 1000 franc, 800 franc et 700 franc comme salaire, c'est à la fin du mois de juillet (2019, ndlr) qu'on envoie 9000 franc. Est-ce ça la récompense à donner aux gens qui ont servi la nation comme nous ? Nous vivons par la grâce de Dieu, nous mangeons aussi par la grâce de Dieu », s’est indigné l’octogénaire Jacques Rutakayingabo sur ACTUALITE.CD 

Cette situation est également dénoncée par les activistes des droits de l'homme.

« Je suis très déçu et très révolté même. Si les conditions continuent comme ça, c'est très ridicule puisque ventre creux n’a point d'oreilles. Nos militaires ne sont pas payés jusqu'à aujourd'hui. Ils n'ont pas encore des salaires décents. Si ça continue comme ça, nous allons nous révolter. Nous allons exiger qu'ils aient un salaire décent », a déclaré sur ACTUALITE.CD Mukwege Luhihi de l’organisation pour le développement intégré du Kivu.

Le gouverneur Théo Ngwabidje a distribué des vivres aux anciens combattants à l’issue de la célébration de ce jour à Bukavu.

Justin Mwamba, à Bukavu

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une