Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les jeunes sont descendus dans la rue à Beni (Nord-Kivu) pour le deuxième jour consécutif afin de protester contre la résurgence des tueries des civils par des présumés combattants ADF. Plus de 60 personnes ont été tuées en deux semaines dans diverses attaques armées.

Ce vendredi 22 novembre, les manifestants se sont dirigés à la base des casques bleus, au quartier Boikene, au nord de la ville, où sept civils avaient été lâchement abattus dans la soirée de mardi.

Les forces de l’ordre et de sécurité ont tiré des coups de feu pour disperser la foule. Cette dernière a lancé des projectiles en direction de la base des soldats de la paix qu’elle accuse « d’inaction » et exige leur départ. Des barricades sont érigées sur la RN4. La circulation est momentanément suspendue.

Dans la ville, boutiques et magasins sont fermés. Situation pareille au marché central de Kilokwa.

Cette situation se déroule alors que le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Kasivita, séjourne depuis jeudi à Beni où il a entamé une série de consultations.

Yassin Kombi

Vidéo