Breaking news

RDC-Crash : la MONUSCO ne participe pas aux enquêtes

Mercredi 16 octobre 2019 - 12:05
Catégorie
photo droits tiers

La MONUSCO continue  d’appuyer les autorités congolaises dans les opérations de recherche suite au crash de l’Antonov affrété par la présidence dans le territoire de Kole, secteur Bankutshu, village Okoto, à plus ou moins 85 km de Lodja, où les débris de l’avion ont été retrouvés. Cependant, elle ne participe pas aux enquêtes qui en découlent.

“ Il était normal que la Monusco mette ses ressources à la disposition des autorités congolaises. Il s’agissait d’une assistance uniquement dans le cadre des opérations de secours, nous ne participons à aucune mission d’observation, d’évaluation ou à aucune enquête, nos moyens ont été mis à la disposition des autorités congolaises, dans un premier temps, pour permettre de localiser le site, puis se rendre sur le lieu et récupérer les corps ”, a déclaré Florence Marchal, porte-parole de la MONUSCO au cours d’une conférence de presse organisée à Kinshasa ce mercredi.

Gilbert Kankonde Malamba, vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières, a annoncé ce mercredi que les enquêtes ont été lancées dès ce mardi 15 octobre, en vue d’élucider les circonstances de l’accident.

“ Les trois corps qui ont pu être récupérés hier et qui ont été conduits à Kananga et aujourd’hui encore nous avons des rotations pour permettre à des délégations au plus haut niveau de se rendre sur place. Notre mission s’arrête-là. C’est vraiment mettre nos hélicoptères, nos avions et nos moyens sur place  à la disposition des autorités congolaise qui elles ont la maîtrise des opérations et de l’enquête ”, a ajouté la porte-parole de la mission onusienne.

Précédemment, le compte rendu de la réunion extraordinaire du Conseil des ministres révélait que sept congolais étaient à bord.

Ivan Kasongo

Vidéo