Breaking news

RDC : Les notables du Sud-Kivu pour l'éradication des groupes armés

Vendredi 11 octobre 2019 - 10:59
Catégorie
Primature

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a échangé, jeudi 10 octobre, à la primature avec la délégation des communautés du Sud-Kivu, l'une des provinces secouées par des violences armées dans l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Ces notables ont soumis au chef du gouvernement leurs préoccupations liées aux actes de violence et d'agression perpétrés par les groupes armés nationaux et étrangers sur les hauts plateaux de Minembwe, Fizi, Baraka, Itombwe, Uvira, Bobokoboko et les environs, rapporte le service de communication de la primature.

"Des conséquences sont néfastes. Des pertes en vies humaines, des vaches et villages pillés, des champs dévastés et autres dégâts matériels", a déclaré l'ancien vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Norbert Basengezi, faisant office de porte-parole de la délégation.

"Cette délégation demande l'implication du gouvernement pour l'éradication et la reddition de ces groupes armés, la cessation des hostilités et le retour suivi de la réinsertion des déplacés", indique la primature dans un compte rendu.

Depuis deux décennies, la situation sécuritaire est insaisissable dans le Sud-Kivu où sont actifs plusieurs groupes armés et rébellions étrangères.

Un regain de violence a été observé cette année sur fond des tensions entre les communautés occupant les hauts plateaux de Minembwe. 

Ces violences sont caractérisées par l'incendie des villages entiers, des exactions contre les civils. 

Des milliers de personnes ont été contraintes de fuir leurs localités suite aux affrontements entre milices tribales.

Christine Tshibuyi