Breaking news

RDC : Le gouverneur du Nord - Kivu dévoile ses priorités pour Beni

Vendredi 11 octobre 2019 - 20:49
Catégorie
Ph. Yassin Kombi

 

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a pris langue pour sa toute première fois ce vendredi 11 Octobre 2019 avec différentes couches de la population de la ville et du territoire de Beni.

 

A l'occasion, il a dévoilé sa vision pour cette région endeuillée par la maladie à virus Ebola et les tueries des civils depuis 5 ans. Dans la salle Bicentenaire, en Commune Beu où la rencontre a eu lieu en présence d'une dizaine de députés provinciaux et quelques membres du comité urbain de sécurité, le chef de l'exécutif provincial a déclaré que sa vision pour Beni sera axée sur la restauration de l'autorité de l'Etat et la sécurité mais aussi l'éradication de l'épidémie à virus Ebola

 

"La question d'ebola sera une question prioritaire pour nous tous autant que la question de la sécurité, parce que se sont les deux fléaux qui nous arrachent les vies humaines, autant que les ADF tuent les gens, la maladie à virus Ebola nous arrache des chers, nous sommes très encouragés par l'attitude positive et le résultat jusque-là obtenu mais nous ne sommes pas loin de ce fléau,nous souhaiterions que le temps qui reste, que la population puisse observer les règles d'hygiène pourque nous puissions déclarer définitivement fin à Ebola dans cette partie de la république", a dit à la presse le gouverneur Kasivita.

 

Dans la matinée, le gouverneur a reçu des associations féminines, la jeunesse, les opérateurs économiques ainsi que les notables de Beni. Leur échange tournait essentiellement autour de la situation sécuritaire dans la région et le développement.

Ces rencontres visent à consolider le message du président Félix Tshisekedi qui a noté jeudi dernier une "efficacité" dans les actions de l'armée suite au soutien de la population locale.

M. Tshisekedi a également annoncé un dernier assaut imminent contre les combattants d'Allied democratic forces (ADF) auteurs présumés de la vague des massacres dans la région.  

 

Yassin Kombi