Breaking news

Affrontements à Lubumbashi : « Nous avons vu une vingtaine de Maï-Maï dans nos rues, des coups de feu se font toujours entendre » (Témoignage)

Vendredi 11 octobre 2019 - 09:07
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les affrontements se poursuivent, ce vendredi 11 octobre avant-midi, entre les miliciens et les forces de sécurité dans les communes Annexe et Rwashi, à Lubumbashi (Haut-Katanga). Un habitant du quartier Luwowoshi, dans la commune Annexe, a affirmé à ACTUALITE.CD avoir aperçu des miliciens dans les rues.

« Nous avons vu une vingtaine de Maï-Maï dans nos rues et des coups de feu se font toujours entendre dans notre quartier. Nos enfants sont à la maison, ils ne sont pas partis à l'école », témoigne-t-il.

Les activités socio-économiques sont paralysées dans les deux communes précitées. Le climat de panique touche également la commune industrielle de Kampemba où des commerçants ferment leurs activités.

Selon Bertin Tchoz, cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, l’attaque a débuté jeudi dans la soirée. Les communes Annexe et Rwashi sont situées à l’entrée Est de la capitale cuprifère. Cette partie de la ville est une zone trouble en raison de la présence des miliciens Bakata Katanga, de l’ancien seigneur de guerre Gédéon Kyungu. Lequel totalise, ce vendredi, 3 ans depuis sa reddition. Mais près de 350 miliciens qu’il dirigeait sont disséminés dans les prisons du pays.

Le parti politique de Gédéon Kyungu, Mouvement des Indépendantistes Révolutionnaires Africains (MIRA) décline l’implication de son leader dans l’insécurité qui sévit dans une partie de la ville de Lubumbashi. MIRA avait d’ailleurs annoncé un meeting ce vendredi avant de l’annuler pour des raisons de sécurité.

José Mukendi