Catégorie
Ph. ACTUALITE.CD  / Pascal Mulegwa

 

Le directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe, a rassuré jeudi 10 Octobre au Sud - Kivu que la gratuité de l'enseignement de base dès cette année en République démocratique du Congo (RDC) est irréversible car déjà amorcée par le chef de l'Etat.

 

"Le président de la République n'aime pas trop parler, il vous a parlé de la gratuité, c'est irréversible", a dit Vital Kamerhe avant de quitter la ville de Bukavu.

Déclencheurs de la grève au Sud - Kivu, les syndicats des enseignants des écoles conventionnées catholiques et protestantes ont été reçus par Kamerhe, qui a promis une solution dans un futur proche.

"On a parlé avec eux, on va résoudre ça, il n'y a pas de problème", a fait savoir Kamerhe.

Au Sud-Kivu, une réunion de sécurité élargie aux provinces déchirées par les guerres à répétition a été organisé par le président de la République.  Pour Vital Kamerhe, c'est le combat de l'unité qui doit continuer.

"C'est le message de soulagement, de l'unité et le combat doit continuer pour que le peuple congolais soit totalement délivré et que l'espoir soit dans les cœurs des congolais", a insisté Kamerhe.

Le président de la République Félix Tshisekedi a séjourné durant trois jours au Sud - Kivu et a reçu plusieurs couches de la population avec qui différentes questions ont été abordées.

 

 

Justin Mwamba