Breaking news

Répression du 19 septembre 2016 : “Ceux qui étaient nos bourreaux hier, sont devenus nos collaborateurs ” (Sylvain Mutombo)

Jeudi 19 septembre 2019 - 18:43
Catégorie
ACTUALITE.CD

Sylvain Mutombo, ministre délégué à la défense du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba a également participé ce jeudi à la journée de commémoration des victimes de la répression du 19 septembre 2019, organisée par le Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) en son siège.

53 personnes étaient tuées, selon l’ONU, alors qu’elles réclamaient la convocation du corps électoral par la CENI. Pour Mutombo, ceux qui les ont maltraités alors qu’ils militaient dans l’opposition sont devenus leurs collaborateurs dans la coalition au pouvoir.

« Nous continuerons de commémorer chaque 19 septembre, nos morts, nos frères combattants qui s’étaient battus pour l’alternance, le respect de la constitution, pour que nous soyons aujourd’hui au pouvoir (…). C’est une grande journée de commémoration des victimes du 19 septembre 2016 où nous étions dans la rue comme des véritables manifestants. Ceux qui étaient nos bourreaux hier, sont devenus nos collaborateurs et nous devons continuer à travailler ensemble avec eux pour l’intérêt de la Nation, pour que la solidarité nationale soit une vérité et que nous bâtissons un nouveau Congo », a dit Sylvain Mutombo. 

A l’appel des figures de l’opposition et des acteurs de la société civile, le 19 septembre 2016, plusieurs manifestants étaient descendus dans la rue pour exiger le respect du calendrier électoral. Les autorités parlaient de 17 morts (14 civils et 3 policiers).

Le bilan de l’ONU faisait état de 53 personnes tuées, 127 blessés et 368 arrestations. Dans son rapport, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme notait que « les forces de sécurité ont eu un recours excessif à la violence et aux armes ». Il avait rapporté des cas des victimes avec des blessures par balles dans la poitrine ou la tête.

 Ivan Kasongo