Breaking news

Enseignement de base : Assurés de la gratuité, les enseignants appellent les enfants à reprendre les cours dès ce lundi 2 septembre

Samedi 24 août 2019 - 16:33
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

La deuxième table ronde sur l’éducation de base s’est clôturée ce samedi 24 août 2019 à Kinshasa. Présents aux assises, les participants, parmi lesquels les enseignants, appellent les enfants à reprendre le chemin de l’école dès ce lundi 2 septembre, afin d’étudier gratuitement. 

L’enseignant Emery Masunga, se dit prêt à mener des investigations dans d’autres écoles sur le respect de la gratuité de l’enseignement de base. 

« Tous nos enfants doivent aller étudier gratuitement dès le 2 septembre. Et maintenant, ce qui reste, c’est le cas des enseignements et progressivement la construction des écoles qui suivront. Mais d’abord, tous les enfants à l’âge scolaire au niveau de base doivent étudier gratuitement. L’école n’est pas un milieu commercial plutôt un milieu social c’est-à-dire d’éducation. Tous les chefs d’établissement qui ont déjà perçu de l’argent des parents doivent rembourser et de notre côté, nous allons mener cette campagne. Il s’agit de toutes les écoles publiques (conventionnées et non conventionnées). Nous irons sur le terrain pour vérifier, au cas au contraire, toutes ces écoles auront des problèmes (…) », a déclaré Emery Masunga, Enseignant.

Roger Matabara, secrétaire provincial du syndicat des enseignants du Congo (SYECO/Sud-Kivu) espère qu’à leur tour, les enseignants seront également bien traités par le président de la République.

« La confusion a été levée (…). Nous attendons maintenant la fin du mois de septembre pour voir aussi ce qu’on a fait des enseignants. Mais nous pensons que le président de la République sait comment il va traiter les enseignements qui gardent ces enfants durant toute l’année. Pour contrôler cette effectivité, les parents doivent maintenant défendre les droits de leurs enfants. On vient de dire que les écoles qui ont déjà pris l’avance de la motivation ou prime comme nous l’appelons chez nous, doivent remettre cet argent aux parents »,  a-t-il dit.

Le gouvernement à travers, Emery Okundji Ndjovu, ministre ad intérim de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP), a une fois de plus assuré le caractère obligatoire et gratuit de l’enseignement de base dans les écoles publiques sur toute l’étendue de la RDC. Il a confirmé que cette gratuité sera effective dès cette année scolaire. 

Les détails de cette réforme ont été discutés au cours de cette deuxième table-ronde nationale sur la gratuité de l’éducation de base qui s’est tenue à Kinshasa, au Fleuve Congo Hôtel du 22 au 24 août 2019.

Parmi les défis, il y a le budget (environ sept millions de dollars américains) alloué au ministère de l’EPSP pour cette année, qui ne prend pas en compte la prise en charge de la gratuité de l’enseignement de base pour les quatre premiers mois de cette année scolaire. Annuellement, la gratuité de l’enseignement de base coûterait plus de deux milliards de dollars américains au trésor public. Cependant, syndicats et autres organisations de la société civile tiennent à l’application de cette disposition constitutionnelle qui est également une promesse ferme de Félix Tshisekedi. Ce, dès cette année en dépit de tous ces obstacles et autres implications logistiques.

Thérèse Ntumba