Catégorie
Photo droits tiers

La tension était observée ce vendredi 23 août dans la matinée au bureau de la chefferie de Bwisha, à plus ou moins 70 Km de Goma en territoire de Rutshuru. Des habitants en colère ont scellé les bureaux de la chefferie et incendié des pneus dans la cour. Ils protestent contre « la vente des terres » par le Mwami Francis Ndeze.

La police a dispersé la manifestation des dizaines de personnes qui ont pris d’assaut la cour du bureau de la chefferie de Bwisha pour exiger aussi le départ de l’autorité coutumière de Bwisha.

« Sa gestion ne nous avance en rien. Un chef coutumier ne doit pas vendre la terre mais plutôt la protéger. Même ses agents ont dans une lettre à l'interne dénoncé le détournement de plus de 38 000$ depuis janvier 2019. On ne connaît pas la destination des fonds perçus aux postes frontaliers de Bunagana et Ishasha. Nous exigeons donc son départ de la tête de la chefferie. La famille Ndeze a beaucoup des fils qui peuvent assurer la relève », a dit Espérance Ndeze, membre de la famille régnante qui a été parmi les manifestants.

Jusque-là, il ne s’agit pas officiellement d’une crise successorale à la tête de la chefferie de Bwisha, qui du reste est infestée par les groupes armés à l’instar de la chefferie de Bwito.

Mwami Francis Ndeze a été installé à la tête de la chefferie de Bwisha après le décès en 2016, de son feu père, le Mwami Ndeze Dieudonné.

Jonathan Kombi