Catégorie
ACTUALITE.CD

L’Association nationale des parents d’élèves et étudiants du Congo (ANAPECO) se félicite de l’annonce du caractère obligatoire et gratuit de l’enseignement de base dans les écoles publiques.

« Le discours est bon. Nous voulons que tout ceci se concrétise. Pour nous, cet engagement ferme du chef de l’Etat nous l’avons récupéré. Nous n’allons plus faire marche-arrière. C’est la gratuité ou rien », a dit à ACTUALITE.CD David Steve Diatezua, président national de l’ANAPECO.

La deuxième table-ronde nationale sur l’opérationnalisation de cette gratuité a été lancée au Fleuve Congo Hôtel ce jeudi. Elle se déroulera du 22 au 24 août 2019.

En octobre 2018 déjà, l’ANAPECO s’était déjà fait entendre en traduisant en justice le Premier ministre Bruno Tshibala, le ministre de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat et celui de la Fonction publique. L’association accusait les trois autorités « d’être à la base du conflit de compétence et du désordre qui règne dans les établissements techniques, devenus plus lucratifs, et pour les avoir attribués illégalement au ministère de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat ; alors que l’ordonnance présidentielle place les écoles techniques sous l’autorité du ministère de l’Enseignement primaire, Secondaire et professionnel ».

Thérèse Ntumba