Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Au mois d’avril 2019, les agents et fonctionnaires de l’Etat avaient constaté l’application d’un nouveau barème salarial par le Gouvernement. Deux mois après, le montant de 20.000 FC ou 25.000 FC payés n’est plus en vigueur. Quelques agents de l’Etat contactés par Deskeco s’indignent et parlent du détournement de fonds octroyés par le Gouvernement congolais au titre de salaire.

"Je suis allé toucher mon argent à la Banque Of Africa (BOA). Après le retrait, j’ai constaté que mon salaire était amputé de 20.000 FC, qui a été constaté comme augmentation au mois d’avril et mai 2019", s’inquiète un enseignant.

Cependant, pour Didier Monga, Secrétaire Général du Syndicat des agents publics du Congo (SAPC), “le montant de 20.000 FC ou de 25.000 FC ne constitue pas une augmentation de l’enveloppe salariale, plutôt un reliquat qui devrait être payé par le Gouvernement congolais au mois d’août et septembre 2017. Au terme des négociations que nous avions amorcé en 2017 avec le Gouvernement en vue de l’indexation du salaire des agents au taux budgétaire, un accord avait été conclu pour une augmentation de 45 000 FC et à payer en quatre tranche pour atteindre le plafond convenu. Cette mesure n’a été appliquée que pendant deux mois soit octobre et septembre 2017. Face à la pression des syndicalistes, le Gouvernement a accepté de payer ce reliquat de deux mois en avril et mai 2019”.  

Lire la suite ici