Breaking news

RDC : ASADHO presse le procureur général d’instruire la plainte de Lukwebo contre cinq cadres du FCC dont Mwilanya, Néné Nkulu et Mbikayi

Jeudi 15 août 2019 - 09:09
Catégorie
Photo droits tiers

L’Association africaine de droits de l’homme (ASADHO) appelle instamment le procureur général près la Cour de cassation, Flory Kabange Numbi à instruire la plainte de Bahati Lukwebo contre Néhémie Mwilanya, Steve Mbikayi, Néné Nkulu, Jean Pierre Tshimanga et Patrick Njanga.

Bahati Lukwebo, président du regroupement politique AFDC-A avait déposé le 18 juillet dernier, sa plainte contre ces cadres du FCC pour « usurpation des pouvoir, abus de pouvoir, débauchage, faux en écriture, menaces, insultes, imputations dommageables. ». C’était après sa radiation de la plateforme FCC dirigée par Joseph Kabila. 

ASADHO rappelle que l’appartenance politique des personnes précitées ne devrait pas freiner la procédure judiciaire contre elles.

« L’ASADHO rappelle que la construction d’un Etat de droit exige que la justice soit indépendante et qu’elle soit égale pour tout le monde. Le fait d’appartenance à un parti ou regroupement politique majoritaire à l’Assemblée Nationale soit-il ne peut constituer un motif d’impunité. », dit-elle dans un communiqué ce jeudi.

L’organisation dit craindre que cette plainte puisse souffrir de traitement comme tant d’autres déposées contre des personnalités au pouvoir.