Catégorie
Photo droits tiers

Denise Nyakeru s’est rendue à l’Hôpital Général de Panzi (Sud-Kivu). Vendredi, elle a visité les survivantes des violences sexuelles. Pendant environ trois heures, elle a fait le tour du complexe hospitalier. Les dirigeants de l’hôpital lui ont dressé l’état des lieux de la prise en charge et des défis. Une demande express lui a été faite de plaider auprès de Felix Tshisekedi pour accentuer la lutte contre l’insécurité et les violences sexuelles.

« Mes remerciements au Dr Denis Mukwege pour son engagement et dévouement dans l'amélioration de la condition des femmes victimes des VGB (…). J’ai rendu visite aux femmes survivantes des violences sexuelles et celles atteintes de fistules. Leur situation m'a fortement émue et a simplement renforcé mon engagement dans la lutte contre les VBG », a-t-elle notamment déclaré.

A l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, le chef de l’Etat avait insisté sur l’impunité dont jouissent les auteurs des violences dans l’Est de la RDC. Il avait évoqué les viols, les coups et blessures notamment de la part de divers groupes armés qui agissent dans cette partie du pays.

« Vos souffrances doivent prendre fin et vos larmes doivent cesser de couler. Il est plus que temps que l’impunité cesse et que des sanctions exemplaires soient prises et appliquées effectivement contre les responsables des horreurs », avait-il déclaré dans son discours à la Cité de l’Union africaine, dans la commune de Ngaliema, où il avait reçu vendredi 8 mars une vingtaine de « femmes congolaises d’exception. »