Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

A moins quatre soldats, tous des officiers (un colonel, deux capitaines et un lieutenant) ont été tués ce mercredi 8 mai 2019 dans les combats contre les miliciens au village Muganga au bord du lac Albert dans le territoire de Djugu (Ituri).

Selon les sources locales, l’attaque des miliciens a visé une position de l’armée.

" Les assaillants ont attaqué ce matin vers 05 heure une position militaire à Muganga. Les affrontements ont duré un bon moment. Quatre militaires dont un colonel chargé des opérations de la forces navale, un lieutenant ainsi que deux capitaines ont été tués mais jusqu'à présent nous n'avons pas eu un bilan du côté des assassinats. Ça crée déjà une psychose au sein de la population locale d'autres sont toujours enfermés dans leurs habitations", a expliqué un chef local sous anonymat.

L'armée confirme ce bilan et indique qu'actuellement la situation est sous contrôle.

" L'ennemi voulait tenter de récupérer le village Muganga mais hélas nous l'avons pourchassé. Et nos 4 hommes ont succombé suite à leurs blessures mais nous allons venger nos morts. Comme l'ennemi a changé son mode opératoire à s'attaquant seulement aux militaires là c'est maintenant une bonne guerre symétrique. Actuellement la population doit rester calme car nous sommes en poursuite des ces assaillants", à indiqué à ACTUALITE.CD Jules Ngongo porte-parole de l'armée en Ituri.

Les forces armées congolaises se sont également affrontées aux miliciens lundi dans le groupement Laudjo, en collectivité de Walendu  Pitsi toujours dans le territoire de Djugu. Selon Pilo Mulindro chef du secteur de Bahema Nord, les assaillants ont attaqué une position de l’armée et ont réussi à capturer 9 militaires. Ce bilan était rejeté par l’armée.

Franck Asante