Un électeur en plein opération de vote le 30 décembre 2018.

Les élus provinciaux éliront, ce vendredi 15  mars 2019, les 100 sénateurs avec les machines à voter dans les assemblées provinciales de 24 provinces de la RDC.

A Kinshasa, les agents de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont amené à l’assemblée provinciale une machine à voter qui a été testée, ce jeudi, en présence des membres du bureau définitif et de quelques élus.

Selon la liste définitive publiée par la CENI, 874 candidatures ont été retenues pour les 24 provinces. Certains candidats ont annoncé le retrait de leurs candidatures pour de motif de corruption.

Par ailleurs, le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, Godefroid Mpoyi, a annoncé que sur les 143 candidats sénateurs dans la capitale un seul a accrédité son témoin pour le scrutin de ce vendredi.

“On a demandé à tous les candidats de faire accréditer leurs témoins. Malheureusement, sur les 143 candidats, il n’y a qu’un seul candidat qui a fait accréditer son témoin. Quand nous allons encore leur dire que vous n’avez pas le droit d’entrer dans le bureau de vote, ils iront encore faire les affabulations pour dire qu’ils ont été chassés du bureau de vote”, a averti Godefroid Mpoyi.

Les sénatoriales seront organisées le 18 mai dans les deux provinces restantes, à savoir le Nord-Kivu et le Maï-Ndombe pour élire les 8 sénateurs afin de totaliser les 108 sièges de la chambre haute du parlement congolais.

Auguy Mudiayi

 

Catégorie