Catégorie
Les jeunes leaders africains

Kinshasa est, pendant une semaine, la capitale africaine de la jeunesse. Du 5 au 11 décembre, s'y tiennent les réunions consultatives régionales des leaders des Jeunes Africains. Les travaux ont lieu au Rotana Hôtel, sous l’égide de la présidente de l'Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ), Francine Muyumba. Cet atelier régional de six jours va permettre de dresser un état des lieux de la situation des jeunes de différentes régions africaines et de mener des réformes organisationnelles de cette institution qu'est l'UPJ.

Ces réunions consultatives sont tenues en vue de mettre l’UPJ au diapason des tâches lui reconnues par la jeunesse africaine. Mais aussi afin de lui permettre de baliser le chemin de la normalisation de sa gestion pour qu’elle atteigne de manière active et rationnelle les objectifs lui assignés. Ainsi, donc, pour répondre aux aspirations des jeunes africains et contribuer significativement au développement tous azimuts du continent Africain, la concrétisation de ces réunions consultatives régionales des jeunes leaders africains, avec le programme qui en découlera va permettre à l’Union Panafricaine de la Jeunesse de se doter des atouts indispensables à son bon fonctionnement et de se mettre au galop de la situation concrète des jeunes dans tous les secteurs de la vie sociale en décrivant les enjeux et défis actuels de leurs contributions du continent.

Ces réunions consultatives qui commencent par la région de l’Afrique de l’Ouest, vont se poursuivre avec les leaders des jeunes de la région Afrique de l’Est et ceux de la région Afrique Australe, puis viendront ceux de la région Afrique centrale, de la région Afrique du Nord, de la diaspora ainsi que les organisations indépendantes des Jeunes à caractère régional avant de chuter par la réunion du comité exécutif d’où seront présentées les différentes recommandations et propositions issues des consultations régionales. Il sied de souligner que le Comité Exécutif de l’UPJ a confié à sa présidente Francine Muyumba, en collaboration avec le Secrétariat de l'UPJ, la charge de nommer des commissaires capables de diriger six nouvelles commissions approuvées lors du 5ème Congrès. Il s’agit des commissions : paix et sécurité, emploi et entrepreneuriat des jeunes, éducation, santé et mode de vie participation politique et participation civique.

L’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) et les Conseils Nationaux de la Jeunesse (CNJ) réévalueront les statuts en vigueur de l’UPJ et exploreront les moyens de les rendre plus inclusifs et conformément aux réformes de l'UPJ. La consultation et les recommandations faites serviront de support pour la rédaction des nouveaux statuts approuvés par un congrès extraordinaire déjà prévu par le comité exécutif de l'UPJ. Ces statuts qui seront proposés auront pour rôle de refléter les réalités de la jeunesse du continent aujourd’hui. En l'absence de la ministre de la Jeunesse, en mission à l'étranger, c'est son collègue des Sports et Loisirs Maître Papy Niango, qui a ouvert les travaux tout en souhaitant la bienvenue aux délégués en séjour au pays du Président de la République Joseph Kabila.

Dans son speech de l’ouverture, Madame Francine Muyumba a tenu à galvaniser ses troupes en martelant « Tout au long de cet atelier, je vous invite à donner le meilleur de vous-mêmes afin qu’aux termes des travaux, nous ayons la situation que traversent les jeunes de différentes régions composant notre structure, d’une part, et, d’autre part, toutes vos recommandations et suggestions à intégrer dans ce processus de réforme qui s’avère capital au regard des enjeux et défis qui se présentent à nous. Elle a en outre remercié le chef de l'État Joseph Kabila et l'ensemble du gouvernement pour l'accompagnement sans faille à l'UPJ chose qui prouve à suffisance l'importance que le Président de la République accorde à l'émergence de la Jeunesse Congolaise au niveau national et international.