Des Congolais venus d'Angola à Kamako/Photo ACTUALITE.CD

L’ONG Cause Rurale a déploré, jeudi 15 novembre, le manque d’assistance en faveur des Congolais expulsés de l’Angola, qui sont arrivés à Kasongo-Lunda et Kahemba, deux territoires de la province du Kwango, en RDC.

Cause Rural dénonce notamment “l’indifférence” du gouvernement à l’égard de ces refoulés. 

«Les expulsés n’ont bénéficié d’aucune assistance ni du gouvernement, ni de ces représentations en province alors que nous apprenons, par exemple, l’assistance de la présidence aux victimes des accidents et autres catastrophes dans d’autres provinces», a déclaré Pélagie Makiedika Ibanda, présidente de cette organisation.

Cause Rurale déplore, en même temps, la faible médiatisation des arrivées des Congolais de l’Angola vers Kwango, contrairement à ceux qui ont été rapatriés à Kamako (Kasaï).

« Depuis le début, toute l’attention était focalisée sur Kamako, dans la province du Kasaï, où quelques missions étaient organisées pour évaluer les besoins et enquêter sur les cas des violations des Droits humains et violences sexuelles subies par les expulsés (hommes, femmes et enfants). Au niveau du Kwango, les autorités ont tenu  quelques réunions de sécurité dans les différents sites (Kenge, Kahemba, Tembo, Kasongo-Lunda) pour parler de la situation et remonter les statistiques vers leurs hiérarchies respectives mais sans une stratégie ou mécanismes des prises en charge ni plan de réponse préconisé », a ajouté Pélagie Makiedika Ibanda.

Au total, 114 264 personnes dont 26 034 à Kasongo-Lunda et 88 230 à Kahemba, expulsées d'Angola, sont arrivés au Kwango. L'ONG redoute les mauvaises conditions de vie pour les refoulés dans cette partie du pays où les communautés locales vivent déjà dans la précarité.

«Il va s’en dire que l’arrivée de plus de 100 000 expulsés dans cette partie de la province constitue une menace grave pour ces communautés locales estimées à plus ou moins 2 000 000 de personnes, déjà meurtries par la pauvreté », a indiqué la présidente de cette organisation.

Depuis le début du mois d’octobre, la RDC enregistre le retour d’un grand nombre de Congolais expulsés de l’Angola.

Japhet Toko

Catégorie