Lundi 19 septembre 2016 - 18:36

Breaking news

Un de ses dirigeants interpellé à Kinshasa, le Collectif Filimbi exige la démission du Président de la république

Carbone Beni Wa Beya, chargé de la Mobilisation et Déploiement du collectif FILIMBI, a été brièvement interpellé ce lundi 19 septembre 2016 en marge de la manifestation de l’opposition.
<blockquote class="blockquote-style-1 position-center text-center width-100" data-style="style-1" data-position="center" data-align="center" data-width="100">« Aux alentours de 14h, Carbone Beni Wa Beya, chargé de la Mobilisation et Déploiement du collectif FILIMBI, a accompagné un militant du mouvement touché par une balle au niveau de l'œil à l'hôpital C'est en sortant de l'hôpital pour aller se mettre à l'abri vers la 1ère rue Limete que ce dernier a été interpellé par des agents de l'ANR en tenue civile qui l'ont emmené dans un cachot non loin. Moins d'une heure après, il a été libéré et un autre militant est alors allé le récupérer. Alors qu'ils étaient en train de quitter les lieux, les mêmes agents sont revenus à la charge, ils l'ont fortement brutalisé avant de l'emmener de force pendant que l'autre militant prenait la fuite avec le téléphone portable de Carbone,»</blockquote>
<em> explique Floribert Anzulini, coordinateur du Front Citoyen.</em>

Par-delà, cet incident, le Front citoyen 2016 exige la démission de Joseph Kabila.
<blockquote class="blockquote-style-1 position-center text-center width-100" data-style="style-1" data-position="center" data-align="center" data-width="100">« Nous condamnons avec la dernière énergie cette répression, comme indiqué dans le dernier communiqué du Front Citoyen 2016, des bandits ont été infiltrés par le pouvoir, la responsabilité hiérarchique doit être engagée. Nous  demandons au Président Kabila de démissionner, ce dernier a perdu toute légitimité suite à la bon convocation de l'élection présidentielle ce jour et d'ici le 19 décembre 2016 il perdra le peu de l'égalité qui lui reste encore. Il doit être poursuivi pour haute trahison conformément à l'article 165 de la Constitution,"</blockquote>
ajoute Floribert Anzulini<em>
</em>

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une