Hypertension et diabète en RDC : « une bonne alimentation associée au sport aide à améliorer la santé à plus de 70% », Tanya Ndjadi
Mardi 2 août 2022 - 17:33
Photo/ Droits tiers
Photo/ Droits tiers

Le manque d’activité physique est l’une des principales causes de mortalité et d’incapacité dans le monde, selon l’organisation mondiale de la santé (OMS). Elle double le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et d’hypertension artérielle. Dans un entretien accordé au Desk Femme, Tanya Ndjadi nous parle de l’importance du sport et d’une alimentation saine. 

Bonjour Madame Tanya Ndjadi et merci de nous accorder de votre temps. Pourriez-vous nous parler de vos activités ? 

Tanya Ndjadi : Je suis Tanya Ndjadi, coach minceur et nutrition. Je suis responsable de « JATANY », un cabinet diététique qui offre des conseils nutritionnels pour la perte ou la stabilisation du poids, ainsi que la prise de masse. Notre objectif absolu est d’aider chacun de nos patients à retrouver un IMC (indice de masse corporelle) plus ou moins normal et par conséquent de guérir des  maladies liées au surpoids et à l'obésité. 

Depuis combien de temps exercez-vous dans ce secteur ? 

Tanya Ndjadi : je me suis lancée dans ce secteur en octobre 2017. Je proposais des services en ligne. C’est en janvier 2020 que je me suis installée physiquement. Nous sommes à Kinshasa dans la commune de Lemba sur avenue Epulu numéro 2. Et à Gombe, Immeuble Rose 2ème niveau sur l’avenue De la Justice. 

Qu'est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans ce secteur ? 

Tanya Ndjadi : Premièrement, c’est ma perte de 21Kg en 2017 suite à un diagnostic  lié à des problèmes cardiaques. Deuxièmement, suite à ma perte de poids, j'avais découvert ma passion pour la nutrition et le bien-être. Troisièmement, j’avais un désir, celui d'entreprendre.

Comment expliquez-vous la réticence de certaines personnes par rapport aux activités physiques ?

Tanya Ndjadi : un seul mot « l'ignorance ». Personne ne peut refuser quelque chose que l'on sait bénéfique pour sa santé. Le sport n'a que des avantages pour notre santé.

À quel moment selon vous, le sport peut permettre à une personne de lutter contre les maladies comme l'hypertension et le diabète ? 

Tanya Ndjadi : l'hypertension et le diabète sont aussi parmi les complications liées à l'obésité. Dans la perte de poids, l'alimentation joue 80% et le sport 20%. Ces deux méthodes bien pratiquées aident non seulement à perdre du poids mais à améliorer la santé à plus de 70%. 

Quelles recommandations faites-vous aux clients hypertendus ou diabétiques qui sollicitent vos services ?    Tanya Ndjadi : je recommande le programme médical adapté à l'hypertension ou au diabète. Dans ce programme, il y a un plan alimentaire, un plan sportif et une liste de prescriptions à suivre à la lettre. Et pour vulgariser les bienfaits du sport sur la santé, j'organise des vidéos conférences, des cours collectifs (...) à ce sujet.

Comment faire pour adopter un style de vie sain ?

Tanya Ndjadi : je pense qu’il faut se faire coacher par un professionnel en diététique ou en sport afin de mieux comprendre ou assimiler les bonnes habitudes alimentaires 

Quelles sont vos sources d’inspiration dans ces domaines ? 

Tanya Ndjadi : il y a Alain Kakoba, Lucile Woodward ainsi que Al Cudovic. Tous sont des coachs sportifs et nutritionnels. 

Un dernier mot ?

Tanya Ndjadi : j'invite tout le monde à être responsable de sa santé. Le bonheur commence par l'assiette dit-on. Ce que vous mettez dans votre bouche est également ce qui détermine la qualité de vie et de santé que vous aurez. Celui qui est en bonne santé est riche car il est en mesure de tout accomplir. La médecine guérit la maladie mais la nutrition prévient la maladie d'où l'importance de consulter un professionnel dans ce domaine au moins une fois par semaine afin de se rassurer qu'on soit toujours sur la bonne ligne. Aujourd'hui, le cabinet Jatany est là, un cabinet Congolais qui offre des conseils en tenant compte de tous les aspects de la vie à la manière des congolais.

Par ailleurs, Tanya Ndjadi est détentrice d’un diplôme de licence en conception des systèmes d’information de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), diplômée en Business and Management de Amity University en Inde, mais aussi diplômée en gestion du poids d’Emory University en Atlanta.

Propos recueillis par Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une