Vendredi 21 août 2020 - 13:19

Breaking news

RDC-Djugu : plus de 10.000 miliciens de CODECO prêts à déposer les armes, d’après la délégation de la Présidence
Le président Félix Tshisekedi au bureau du territoire de Djugu fin juin 2019/Ph ACTUALITE.CD

La délégation de la Présidence de la République engagée dans les négociations depuis début juillet avec les miliciens de CODECO, dans le territoire de Djugu (Ituri), a affirmé jeudi 20 août que plus de 10 000 combattants sont prêts à déposer les armes après la signature d’acte d'engagement pour la paix.

"Pour le moment nous avons plus de 10 000 combattants qui sont prêts à déposer les armes pour adhérer au processus de la paix à Djugu. Ces combattants ont signé un acte d'engagement unilatéral de cessez-le feu, de la libre circulation aux passagers, et au processus de désarmement,   démobilisation et réinsertion (DDR).”, a déclaré Floribert Ndjabu, président de la délégation lors d’une communication à Bunia.

Mais les miliciens sont toujours dans le maquis. Mais M. Njabu affirme “le plus important est que leurs états-majors a signé bien qu'ils soient éparpillés.” 

“Ils sont actuellement dans leurs bastions respectifs en attendant les dispositions qui sont en train d'être prises pour leur pré cantonnement. Nous félicitons nos frères pour cette volonté de cesser le feu pour le développement de notre province. ", s’est félicité Floribert Ndjabu. 

D’après la délégation de Félix Tshisekedi, les rapports se sont même améliorés entre l’armée et les miliciens. 

"Nous les avons trouvés à couteaux tirés, même la signature de trêve posaient problème entre les deux parties (armée et miliciens). Mais nous avons travaillé sur ce point là. Aujourd'hui, ils collaborent à travers les commandants de leurs positions respectives. Ils se communiquent à tout moment pour éviter les dérapages. Ils se promènent quasiment ensemble. Ce sont des avancées significatives. La population commence à regagner les villages au regard des relations entre l'armée et les miliciens de CODECO.", poursuit Floribert Ndjabu.

La prochaine étape cruciale devrait être sans doute le désarment, démobilisation et réinsertion (DDR). Mercredi, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) a rapporté qu’une somme de 4,8 millions USD devrait être décaissée pour stabiliser les territoires de Djugu et d’Irumu (Ituri) dans le cadre de la Stratégie Internationale pour la Stabilisation (ISSS) de l’Est du pays. Ce montant servirait à assurer la réinsertion socio-économique de 1000 combattants et leurs dépendants à Irumu, à initier un dialogue entre les communautés des territoires précités et enfin, à installer une radio communautaire à Djugu afin de véhiculer des messages de paix et de la cohabitation pacifique, surtout dans le but de lutter contre la désinformation. Les journalistes locaux devraient aussi formés sur la communication sur le conflit. 

Franck Asante, à Bunia

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une